Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Moustapha Niasse
Moustapha Niasse

Les avocats de Sonko écrivent à Niasse

Constitué de Mes Cheikh KhoureyssiBa, Joseph Etienne Ndione, Ousseynou Ngom, Demba Ciré Bathily, Mouhamadou Bamba Cissé et Ndoumbé Wane, le Collectif des avocats d’Ousmane Sonko a d’ores et déjà engagé la bataille de procédure. Alors que le bureau et la conférence des présidents de l’Assemblée nationale se réunissent aujourd’hui (jeudi 11 février) dans le cadre de la procédure de la levée de l’immunité parlementaire du député de Pastef, le Collectif a adressé hier une correspondance au président de l’Assemblée nationale Moustapha Niasse pour lui demander de s’acquitter de 4 préalables. Pour Me Bamba Cissé et Cie, Niasse doit d’abord requérir du juge d’instruction du 8e cabinet et du procureur de la République, les deux autorités de saisine, «le seul rapport médical existant, produit moins de 24 heures après les faits supposés de viol».

Publicités

Deuxièmement, les conseils de Sonko invitent l’occupant du perchoir à demander aux deux magistrats les déclarations des témoins et de l’accusatrice. Ces derniers, poursuivent les robes noires, doivent également mettre à la disposition du Président Moustapha Niasse «la déposition d’un des témoins ayant nommément cité une personnalité membre du Groupe Benno Bokk Yakaar, majoritaire dans votre Assemblée chargé d’examiner la question immunitaire d’un député opposant à ce groupe». Et pour boucler la boucle, les conseils de Sonko demandent à Moustapha Niasse de requérir des deux autorités de saisine (juge du 8e cabinet et procureur de la République) «le réquisitoire introductif du Parquet, lequel constitue un acte de poursuite initiée avant même que l’immunité ne soit levée, en violation de la loi ». Car pour Me Bamba Cissé et Cie, ces quatre éléments permettront au Président Niasse et à son équipe de déterminer, «sans aucun doute, la suite à donner à la requête tendant à la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko». La requête des avocats de Sonko aura-t-elle un écho favorable auprès du progressiste en chef ? Rien n’est moins sûr.

Vérifier aussi

CEDEAO : Vers la création d’une Commission Adhoc de facilitation, de médiation et de réconciliation pour le Burkina-Faso, le Mali et le Niger.

Le Parlement de la CEDEAO a abordé plusieurs points dont la menace terroriste, le retrait …