President ANPS

L’opinion de Mamadou KOUME

Le dernier rempart en question
Édouard Mendy, le gardien de but titulaire de l’équipe nationale, l’un des héros de la séance de tirs au but d’Olembe, lors de la finale de la CAN, serait-il , du jour au lendemain, devenu un… zéro ?
Non, il faut savoir raison garder. Il ne mérite pas tous les sarcasmes entendus sur lui  depuis la défaite des lions face aux Oranje par 2 buts à zéro. Des buts sur lesquels, il est vrai, on pouvait s’attendre qu’il fasse preuve de plus de savoir-faire.
Avant les deux  buts, il s’était montré dans l’ensemble, assez fiable, même si on trouve toujours   à redire sur ses relances et cette tendance à jouer dans l’axe.
Le dernier rempart des lions traverse des moments difficiles. Il faut l’aider à gérer ses émotions pour qu’il reste mentalement fort. Ce garçon qui pointait au chômage en France, il y a quelques années pas très loin, s’est vite retrouvé titulaire dans un grand club européen (Chelsea).Il s’est  imposé, a gagné des titres collectif et individuel et a acquis un statut enviable.
Dans une équipe,  un bon  gardien  rassure tout le monde. Sauf sur les buts imparables , il doit être une garantie. Mais s’il arrive au portier de prendre des buts gag, que de récriminations ! Combien de fois en équipe nationale , on a fait porter la responsabilité d’une contre-performance à un gardien pour avoir commis une faute de main ou manqué d’arrêter un tir considéré comme anodin.
Mendy doit  reprendre confiance car il sera attendu et observé de près. Et, ce dès demain  contre le Qatar ; si le sélectionneur lui renouvelle sa confiance.
Peu d’observateurs misent sur le contraire car il  n’est pas dans les habitudes de Cisse qui voue une grande confiance à  ses cadres de les mettre sur le banc.
Ces dernières années, l’équipe nationale avait eu un problème de gardien,  après la retraite de Tony Sylva de la génération 2002 , qu’on peut considérer comme faisant partie de ceux qui ont marqué ce poste. Comme Mansour Wade ou Cheikh Seck . Ou bien pour remonter plus loin, Lamine Coura Fall, Toumani Diallo, Amady Thiam,  Demba Mbaye ou Amady Diop.
Mais les choses ont changé , il y a maintenant abondance de biens à ce niveau.
Présentement à Doha, ils sont deux qui peuvent postuler au poste avec la particularité d’avoir tous été formés hors du Sénégal. Comme Mendy, Alfred Gomis déjà présent en Russie 2018 et le dernier venu, Seny  Dieng qui avait fait bonne impression à la CAN en assurant l’intérim  pour deux matches à la place de ses deux collègues atteints de Covid. Il se trouve aujourd’hui que,  dans le trio, il est le seul titulaire en ce début de saison dans l’équivalent de la seconde division  en Angleterre,  dans son club de Queens Park Rangers..
S’il fallait rebattre les cartes, beaucoup pensent à lui plutôt qu’à Gomis qui n’a disputé qu’un seul match, en National (3e niveau de compétition en France). Donc en manque de compétition..
Mamadou KOUME

A propos de Sita

Check Also

Endettement de l’État du Sénégal : quand le BIG… ‘buggue’ (Lansana Gagny SAKHO)

Endettement de l’État du Sénégal : quand le BIG… ‘buggue’ (Lansana Gagny SAKHO)

La nouvelle législature augure de bonnes perspectives pour le Sénégal dans la mesure où l’on …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR