L’Ums veut la tête de Me Sall

Les magistrats sonnent la mobilisation contre le Garde des Sceaux. Ils exigent le départ sans délai de Me Malick Sall ministre de la Justice.

Publicités

En cause, la convocation de Souleymane Teliko, le président de l’Union des magistrats du Sénégal (UMS), devant le Conseil de discipline de la magistrature.

En représailles, les juges menacent de perturber les tribunaux du pays si cette procédure est maintenue, condamnant « fermement » ce qu’ils qualifient de « démarche malintentionnée du ministre de la Justice ». Dans ce sillage, ils réaffirment leur soutien « indéfectible » à leur collègue Teliko, exigeant « l’arrêt immédiat de la procédure disciplinaire engagée » contre ce dernier.

Par ailleurs, le Comité de ressort exhorte le Bureau exécutif de l’UMS à « adresser des lettres de dénonciation à toutes les missions diplomatiques accréditées au Sénégal et à l’Union internationale des magistrats (UIM) », invitant les juges à « se constituer d’ores et déjà, aux côtés des avocats choisis et de procéder, le cas échéant, au renvoi de toutes les audiences le jour de la comparution » de Souleymane Teliko ».

Vérifier aussi

Environnement: Pourquoi la baisse de la pollution de l’air aggrave le réchauffement de la planète ?

Plusieurs études scientifiques ont récemment confirmé le rôle joué par la baisse de la pollution …