Mandat de dépôt requis contre les amis de Baidy Amar

Le procureur de la République a confié le dossier, dans l’affaire Baïdy Amar, au juge du 9e cabinet, pour l’ouverture d’une information judiciaire. Le parquet a requis le mandat de dépôt.

Publicités

L’étau se resserre ainsi autour des amis du défunt Baïby Amar. Déférés le mercredi 28 février 2024 par la police du Plateau pour le délit d’usage de drogue, leur dossier a été corsé par le procureur de la République. Le parquet a visé d’autres infractions, dont l’homicide involontaire.

Selon les informations de Seneweb, le maître des poursuites a opté pour l’information judiciaire. Il a confié l’affaire au juge du 9e cabinet du tribunal de Dakar.

Dans son réquisitoire introductif, le chef de parquet a visé les délits d’usage de drogue, de facilitation à l’usage et celui  d’homicide involontaire. Il a demandé le mandat de dépôt contre tous les mis en cause. Le magistrat cherche un greffier ad hoc pour l’inculpation. Reste à savoir s’il va suivre le réquisitoire du parquet  pour les envoyer en prison ou s’il va les placer sous contrôle judiciaire.

L’ami du défunt Baïdy Amar, Z. F. et sa copine algérienne, son amie française et son chauffeur sont dans de beaux draps.

Le jeune Baïdy Amar est décédé des suites d’une overdose, dans un appartement de Dakar-Plateau. Les éléments de l’enquête, diligentée par la police du Plateau, ont révélé qu’il participait à une soirée arrosée avec ses amis. Sa petite amie M. D., de nationalité algérienne, son ami Z. F. et sa copine J. M. de nationalité française, et le chauffeur A. S. ont été arrêtés pour usage de drogue. Une quantité de 25 g de cocaïne a été retrouvée dans l’appartement.

Vérifier aussi

Urgent! Santé: Nouvelle découverte étonnante sur le cannabis récréatif

Des effets protecteurs du cannabis sur la cognition, vraiment ? Pour la première fois, une …