Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
6a029e9 2024 06 25t103654z 987048827 rc2ai8a1udu1 rtrmadp 3 kenya budget
People attend a demonstration against Kenya's proposed finance bill 2024/2025 in Nairobi, Kenya, June 25, 2024. REUTERS/Monicah Mwangi

Manifestation au Kenya : Une personne tuée par la police à Nairobi

Une manifestation dans le centre de Nairobi contre des hausses d’impôts a violemment dégénéré. Plusieurs centaines de personnes ont forcé les barrages de police et franchi les grilles du Parlement.

Au moins une personne a été tuée mardi 25 juin lors d’un mouvement de protestation antigouvernemental au Kenya qui a viré au chaos dans la capitale Nairobi. Les manifestants ont ensuite forcé les barrages dressés par la police pour pénétrer dans l’enceinte du Parlement, où les députés venaient d’approuver les amendements au texte, qui doit être voté d’ici le 30 juin.

Publicités

Plusieurs centaines de personnes ont franchi les grilles du bâtiment, situé dans le quartier d’affaires de Nairobi, selon des images de la télévision kényane. Un incendie s’est ensuite déclaré dans le Parlement. « La police a tiré sur quatre manifestants, comme en a été témoin le KHRC, tuant l’un d’entre eux. Nous condamnons fermement le meurtre de la police. De tels actes sont inacceptables et constituent une grave violation des droits de l’homme », a affirmé l’ONG Commission kényane des droits de l’homme (KHRC) dans un message sur X.

Des journalistes de l’Agence France-Presse (AFP) ont vu au moins trois corps inanimés aux abords du Parlement. Selon Amnesty International Kenya, la police a tiré à balles réelles sur les manifestants qui s’opposent à un projet de nouvelles taxes du gouvernement. « Malgré l’assurance du gouvernement du Kenya que le droit de réunion serait respecté, les observateurs des droits humains signalent le recours croissant aux balles réelles par la police nationale dans la capitale Nairobi (…). Il est maintenant urgent que les médecins puissent bénéficier d’un passage sûr pour soigner les nombreux blessés », a déclaré à l’AFP le directeur exécutif d’Amnesty International au Kenya, Irungu Houghton.

La tension est progressivement montée mardi dans le quartier des affaires de Nairobi où se tenait la troisième manifestation en huit jours d’un mouvement baptisé Occupy Parliament (« occuper le Parlement ») s’opposant au projet de budget 2024-25 qui prévoit l’instauration de nouvelles taxes.

Vérifier aussi

image1170x530cropped 1

RDC : Hausse « alarmante » de la traite des êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle

Une dizaine d’experts indépendants des Nations Unies se sont dit alarmés, jeudi, par les informations …