Mesures barrières: La grosse arnaque sur le gel hydroalcoolique (étude)

Selon une étude de l’Ifan (Institut fondamental d’Afrique noire), une grosse arnaque est en train de sévir sur la qualité des gels hydroalcooliques recommandés pour le lavage des mains, en prévention contre une infection à la Covid-19. En effet, informe Seneweb, l’expérience menée sur 240 flacons, révèle que la majorité des produits vendue est à peine plus utile que de l’eau du robinet.

En effet, explique Nouhou Diaby, microbiologiste à l’Ifan, co-auteur de l’étude, les normes de l’Oms prévoient qu’il faut au minimum 60% de taux d’alcool, 90% au maximum pour que le produit soit efficace. Et c’est là ou le bât blesse. « Sur les 14 produits que nous avons testés, seuls 2 dépassent les 60%, 3 autres sont dans la marge. Le reste a un taux plus faible d’alcool. Ce qui veut dire que la plupart des produits ne répond pas aux normes, donc inefficace», explique le chercheur.
Est-ce la raison pour laquelle les informations ne sont pas fournies sur le flacon ? En tout cas, souligne Diaby, la règlementation exige à ce que certains détails de base figurent sur l’étiquette. Ce qui n’est pas le cas des gels vendus au Sénégal. « Les indications doivent déterminer le type d’alcool et la taux d’alcool. Or, l’étude a révélé que ce principe n’est pas respecté », relève-t-il. Au finish, conclut-il, aucune marque commercialisée au Sénégal ne respecte à 100% les normes requises.
L’étude est le fruit d’un travail collectif entre Nouhou Diaby, un de ses collègues à l’Ifan, un enseignant en chimie à la Faculté des Sciences, un autre à l’Ecole supérieure polytechnique (Esp), avec l’appui de quelques étudiants. Le travail a démarré en mai 2020 et a pris fin en mi-juillet.
Pour l’instant, le rapport a été remis aux autorités pour des raisons d’utilité publique. Les auteurs veulent attendre que les décideurs puissent en prendre connaissance avant de le mettre à la disposition du public et du monde de la recherche à travers une publication sur les supports spécialisés.  

Vérifier aussi

Motion de censure : Encore des débats qui polluent l’atmosphère

On aime sans doute les débats qui polluent l’atmosphère. Le débat sur la motion de …