Meurtre de Bassirou Mbaye : Ce que risque l’imam Mor Mbaye

Après avoir bénéficié d’un retour de parquet vendredi dernier dans l’affaire de l’assassinat du muezzin Bassirou Mbaye, l’imam Mor Mbaye et ses 12 complices sont fixés sur leur sort. Ils ont été tous inculpés et placés sous mandat de dépôt pour association de malfaiteurs, destruction d’un bien appartenant à autrui, coups et blessures volontaires et assassinat avec actes de barbarie. Ils ont été arrêtés après le meurtre du muezzin-maçon Bassirou Mbaye intervenu le 4 octobre dernier dans le village de Ndéyène.

Si l’instruction confirme l’assassinat, ils risquent la prison à vie. D’après les nouveaux éléments de l’enquête, l’imam Mor Mbaye est mouillé jusqu’au cou. Il a planifié, supervisé et prit part à l’assassinat de Bassirou Ndiaye. Il a lâchement annulé la première attaque quand il s’est rendu compte que le muezzin était sur le chantier avec les ouvriers.

A la tête des assaillants, il est revenu à la charge après avoir constaté que Bassirou Ndiaye était sur le chantier avec seulement un de ses fils. Un témoin raconte que l’imam en personne lui a administré un coup de machette et de couteau alors qu’il tentait de secourir Bassirou Ndiaye.

Les douze personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête sur la mort de Bassirou Mbaye, qui était le muezzin de la mosquée de Diéyène à Pire, ont bénéficié vendredi dernier d’un retour de parquet. Les mis en cause devraient être présentés au procureur ce lundi.

Vérifier aussi

Dialogue National: Absence D’Alioune Tine, « Jotuma invitation, ni mu démé du sama concept dialogue »

Le Fondateur du Think tank Afrikajom Center qui, depuis plusieurs mois, appelle à un dialogue …