Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Mamadou Moustapha Ba
Mamadou Moustapha Ba

Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération: 30 accords conclus pour 1348 milliards Fcfa au cours des derniers 5 mois 

Mamadou Moustapha Ba gère désormais le  ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération. Il remplace Doudou Ka qui occupait le poste de ministre de la coopération et du Plan. Ce dernier tire un bilan positif de sa gestion avec 30 accords conclus pour 1348 milliards de Francs CFA au cours des 5 derniers mois.

Le ministère de l’économie et des finances est couplé maintenant avec celui du Plan et de la coopération. La passation de service s’est déroulée hier entre Doudou Ka et Mamadou Moustapha Ba. Selon Doudou Ka, depuis son entrée en fonction en octobre 2023, soit au cours des cinq derniers mois,  30 accords ont été conclus  que ce soit avec leurs partenaires bilatéraux ou multilatéraux, pour un montant significatif de 1 348 milliards de F CFA. « Ces accords représentent des leviers essentiels sur lesquels notre économie s’appuie afin de financer des projets sans recourir au budget national », dit-il. En matière de partenariat, Il soutient que son département s’est efforcé à élargir la gamme de leurs  sources et mécanismes de financement afin de toucher des secteurs variés et vitaux de l’économie.

Publicités

« Les partenaires ont contribué à hauteur de 59% du montant global, soit 791 milliards de F CFA, tandis que les banques commerciales ont apporté 41%, totalisant ainsi un montant de 557 milliards de F CFA », apprend-il. Et de poursuivre : »Cette diversification témoigne de notre engagement à soulager au maximum le budget national en maximisant les opportunités de partenariats fructueux dans tous les domaines vitaux de notre économie.

C’est le moment opportun pour exprimer une reconnaissance particulière envers nos partenaires financiers, dont l’apport a été essentiel dans la mobilisation de ces ressources ».

Pour ce qui est de la répartition sectorielle de ces fonds, Doudou Ka fait noter qu’ils ont accordé une attention particulière à des domaines essentiels pour le développement de notre nation. « Les transports et les infrastructures ont bénéficié de 34,4% du total des engagements, incluant des projets majeurs tels que la construction de l’Autoroute Dakar-Tivaouane-Saint-Louis et l’assainissement de la corniche Ouest.

Le financement du secteur de l’Agriculture représente 11,4% du montant total des engagements, tandis que les secteurs de l’Industrie et de l’Eau/Assainissement ont respectivement reçu 10,4% et 9,6% du total des fonds engagés », liste-t-il.

Et d’ajouter : »Un appui substantiel a été accordé au secteur de la Santé et Protection sociale, avec une attribution de 10,3% du montant global, principalement dédiée au projet de construction de l’hôpital de Saint-Louis ». Sur ce bilan, il y ajoute les actions soutenues visant à transformer le secteur privé national en un acteur dynamique et en un partenaire efficace pour concrétiser la Stratégie Nationale de Développement du Secteur Privé. « Ces initiatives ont donné lieu à des rencontres substantielles avec l’ensemble des grandes organisations patronales, favorisant ainsi une convergence de perspectives sur les attentes et les besoins des entreprises, tout en identifiant les mesures correctives nécessaires pour renforcer leur contribution au développement économique », fait-il savoir.

Et de poursuivre : »Ensembles, nous sommes parvenus à élaborer un cadre commun consensuel des interventions attendues du Système des Nations Unies pour la période 2024-2028 et avec un arrimage parfait au PAP 3. Les engagements financiers portent sur une enveloppe de 814 Millions de Dollars US $ US soit environ 488 milliards de francs CFA ».

Pour le nouveau ministre de l’économie, du Plan et de la coopération,  Mamadou Moustapha Ba, au cours des cinq dernières années, l’existence de deux départements séparés n’a en rien compromis la conception et la mise en œuvre des politiques économique, budgétaire et financière de l’État. C’est qu’il justifie par  les résultats obtenus dans la mise en œuvre du PSE mais aussi dans son ajustement et son adaptation aux crises. « Le MFB et le MEPC ont su cohabiter harmonieusement mais travailler au sein d’une maison commune procure davantage de gains de productivité », dit-il. Il est d’avis que le  MEFP doit être un bloc soudé, solidaire, gonflé à bloc, car les défis du Sénégal sont nombreux et parmi ces défis, je n’en vois pas un seul qui n’exige pas une participation exemplaire de notre département. 

 

NGOYA NDIAYE 

 

Vérifier aussi

img grand oral

« EUROBONDS »: «Ce serait une sottise de n’utiliser cet argent que pour payer la dette» selon Dr. Papa Demba THIAM

Dr Papa Demba Thiam, économiste et expert en développement industriel était l’invité du ‘’Grand oral’’ …