Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 2 10

Mise en danger de la vie d’autrui: Une altercation entre un conducteur de bus et un passager provoque un accident 

Une altercation entre le conducteur de bus Tata, Gade S. et le nommé Kora M. a débouché sur un accident qui a fait plusieurs blessés. Désigné principal responsable du drame, Kora a été placé sous mandat de dépôt le 18 juin 2024 pour mise en danger de la vie d’autrui, violence et voie de fait.

Les faits se sont déroulés dans un bus Tata où règne souvent une anarchie totale. En effet, le chauffeur Gade S. a refusé de s’arrêter pour laisser Kora M. descendre à l’arrêt souhaité. C’est ce qui a suscité une vive indignation de la part de ce dernier qui aurait frappé le conducteur. Pendant que les autres passagers lui criaient dessus. C’est dans ce contexte que Gade a perdu le contrôle du bus qui a percuté un automobiliste. Un accident qui a fait plusieurs blessés parmi les passagers du bus. Interpellé, Kora M. a passé la Tabaski au violon de la gendarmerie de Ngor où il était placé en garde à vue.

Publicités

Déféré au parquet le 18 juin 2024, il a été inculpé pour mise en danger de la vie d’autrui, violence et voie de fait, puis incarcéré. Devant le tribunal des flagrants délits de Dakar, le prévenu a contesté avoir exercé des violences sur le chauffeur. « Après une dispute entre le receveur et deux dames, le chauffeur du bus a refusé de me laisser descendre à mon arrêt. Malgré les cris des autres passagers, il a poursuivi sa route. Outré, j’ai tapoté son épaule en lui rappelant que je voulais descendre.

Sur ces entrefaites il a percuté une voiture. Je regrette sincèrement mon comportement maladroit. J’étais très pressé. Je devais me rendre à Pikine, puis à Thiès pour y passer la fête de Tabaski en famille. Malheureusement, je me suis retrouvé à la gendarmerie », a déclaré le quadragénaire, déjà condamné pour usage de chanvre indien. Persuadé que le prévenu a bel et bien levé la main sur la partie civile, absente à l’audience, le substitut du procureur a demandé l’application de la loi pénale.

L’avocat de la défense a abondé dans le même sens que son client, en plaidant la relaxe pour le chef de violence et voie de fait. Il a été suivi par le juge qui a condamné le prévenu à une peine d’avertissement d’un mois avec sursis pour mise en danger de la vie d’autrui. Kora est ainsi retourné auprès des siens après trois jours de détention préventive. 

KADY FATY 

 

Vérifier aussi

81379311 58628275 e1720185143588

Nominations du ministre Ibrahima Sy au Ministère de la Santé: Le SAMES marque son désaccord

Le Bureau exécutif national du Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) a fait part …