Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Croissance Economique: Ce que prédit la Banque Mondiale pour le Sénégal
Croissance Economique: Ce que prédit la Banque Mondiale pour le Sénégal

Perspectives de Croissance Economique: Le Sénégal sur une belle trajectoire 

Dans une économie mondiale plutôt morose, la tendance baissière affecte plusieurs pays, même les plus développés. Dans les pays en développement, le risque est encore beaucoup plus accru d’une croissance en baisse au cours des prochaines années. Le Sénégal, cependant, sort du lot et reste sur une bonne trajectoire, avec de belles perspectives saluées par le FMI. 

Après un rebond post-Covid et la guerre entre la Russie et l’Ukraine, les enjeux de l’économie mondiale sont minutieusement épluchés par le Fonds monétaire international (FMI). C’est dans ce cadre global que s’est inscrite hier à Dakar, la présentation du rapport sur les perspectives économiques mondiales d’octobre 2023. Et, pour la présente édition, le ralentissement de la croissance économique mondiale s’est présenté comme l’un des aspects notables.

Publicités

En effet, après un rebond post-Covid et la crise russo-ukrainienne en 2022, la croissance a de nouveau diminué. Elle passe de 3,5% à 3%, avec une perspective de 2,9% en 2024. Selon le FMI, cette tendance « affecte différemment les pays, avec les pays développés, notamment les États-Unis, retrouvant leur trajectoire de croissance tandis que de nombreux pays en développement restent à la traîne ». Mais, pour le Sénégal, les chiffres sont plutôt prometteurs. Mieux, la croissance à deux chiffres semble accessible dès l’année prochaine. Le fonds monétaire annonce en effet, « une croissance exceptionnelle de 8,3% en 2023, avec une perspective encore plus optimiste de 10,6% pour l’année 2024 ». Ces chiffres trouvent leur fondement dans les résultats attendus de l’exploitation prochaine des produits pétroliers et gaziers. 

Baisse du taux directeur

Toujours selon le rapport, l’inflation mondiale, fortement en hausse en raison des politiques monétaires et budgétaires mises en place en réponse à la crise du Covid, a connu une diminution, bien qu’elle ne soit pas encore revenue à un niveau d’équilibre à long terme.

Le FMI prévoit que cet équilibre pourrait être rétabli d’ici à 2025, sous réserve de l’évolution des dynamiques de l’inflation. Pour mieux y arriver, le FMI suggère une palette de mesures dont une révision à la baisse du taux directeur des banques centrales. Selon Jean-Marc Natal, adjoint de la division des perspectives économiques mondiales au département de la recherche du FMI, une baisse de ce taux directeur «permettra de maintenir inchangée l’orientation de la politique monétaire, c’est-à-dire les taux d’intérêt réels, jusqu’à ce que l’inflation se rapproche de son niveau cible». «La politique budgétaire doit soutenir la stratégie monétaire et faciliter le processus de désinflation», explique M. Natal non sans rappeler qu’en 2022, «les politiques budgétaire et monétaire tiraient dans la même direction alors que nombre de mesures budgétaires d’urgence prises face à la pandémie étaient levées ». «En 2023, ces politiques sont moins alignées », fait remarquer M. Natal. 

Vérifier aussi

peche

Pêche : De nouvelles mesures annoncées par les nouvelles autorités

La ministre en charge des Pêches, des Infrastructures maritimes et portuaires, Fatou Diouf, a annoncé, …