Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Agression d'Ousmane Sonko: Le parquet infirme la thèse de la tentative d’assassinat
Agression d'Ousmane Sonko: Le parquet infirme la thèse de la tentative d’assassinat

Politique: Le silence bavard de Sonko

Ousmane Sonko, le leader de Pastef, plonge depuis quelques jours dans un silence qui rompt d’avec ses habitudes. L’homme, prolixe d’habitude, ne ratait aucune occasion de s’exprimer sur les questions de l’heure.  Une posture que nous n’avions pas approuvée. Car s’il est clair que la communication est importante en politique surtout quand on est en plein rapport de force avec un pouvoir belliqueux, l’excès de communication est une erreur.

En se prononçant à l’excès sur tous les sujets de l’heure, Sonko multipliait des erreurs de communication. Ses sorties sont ainsi estampillées de propos qui n’ont fait que le desservir même s’il continue à être populaire.  Ainsi, il est en train, depuis quelques jours, d’expérimenter le pouvoir du silence. Le silence est très éloquent, parfois plus que les paroles. Il a un charme fort auréolé de mysticisme.

A contrario la parole, bien qu’importante comme outil de communication, finit par banaliser son auteur. Car, comme on le dit dans nos langues « qui parle se révèle « . Et Sonko avait fini de banaliser ses attaques au point de devoir se répéter.

Donc, s’il veut maintenir un certain mythe autour de sa personne,  ce qui est aussi important en politique, il doit savoir garder le silence et laisser la rumeur parler à sa place.  Bien sûr, son silence actuel peut être dicté par un impératif judiciaire mais aussi par certainement les médiations en cours dont celle, récente, d’Idrissa Seck.

Mais  cela peut être aussi dicté par une nouvelle stratégie de communication. Et si c’est le cas, cela veut dire qu’il a compris qu’il est important de se taire de temps en temps.  Il est dans tous les cas incompréhensible que les autorités s’acharnent de cette manière sur ses partisans avec des arrestations tout azimut. Une répression politique dont les conséquences pourraient être la radicalisation d’une opposition qui est déjà aux abois.

Les autorités doivent ainsi desserrer l’étau et aider à apaiser le climat politique et social. Le Sénégal y gagnerait beaucoup.

Assane Samb


 

Vérifier aussi

BRT

GO: Le BRT enrichit plus vite que le loto

Les BRT, c’est la mode. Tout le monde veut le sien, et il est faux …