Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Protection des défenseurs des droits humains: Un avant-projet de loi en gestation
Protection des défenseurs des droits humains: Un avant-projet de loi en gestation

Protection des défenseurs des droits humains: Un avant-projet de loi en gestation

Des parlementaires, des défenseurs des droits humains de la société civile entre autre se sont réunis hier dans le cadre d’un atelier en vue de trouver les voies et moyens pour  une loi devait protéger les défenseurs des droits de l’hommiste. Dans l’espoir que le Sénégal sera le 5ième pays à l’adopter en Afrique. 

Hier un atelier de partage a regroupé les acteurs qui se retrouvent dans le même sillage en vue de poser un avant-projet de loi sur les défenseurs des droits de l’homme. Il s’agissait de sensibiliser les parlementaires et les acteurs de la société civile sur la nécessité de les protéger. Une mesure préventive qui fera du pays le 5 ème à l’avoir adopté selon Sadikh Niass vice-président de la coalition sénégalaise des défenseurs des droits de l’homme.

Publicités

A l’en croire, cette rencontre vise la sensibilisation des parlementaires   et des membres de la société civile  sur la nécessité de protéger les défenseurs des droits humains homme  et femme car il est  nécessaire de protéger ceux qui protègent les droits humains. «  C’est une loi  préventive car beaucoup de pays africains  l’ont déjà adopté. Car depuis la déclaration des Nations unies de 98, qui recommandait les pays d’avoir une loi pour la protection des défenseurs des droits humains nombreux ont été les états qui ont l’ont adopté. Il s’agit de la Cote d’ivoire, du Mali, du Togo, le Niger etc. et on voudrait que le Sénégal soit le 5ième à adopter cette loi »,  dit-il.

Dès lors, ils avouent qu’ils ont déjà travaillé sur un avant-projet  avec des magistrats et qui tient compte des règlements et des valeurs de notre société. Pas quelques choses qui va apporter des choses contraires aux lois du pays encore moins aux valeurs auxquelles les sénégalais croient.  «  En somme c’est un corpus de textes regroupés et de matérialiser tout cela sous la forme d’une loi. Cette rencontre vise une construction d’alliances et les parlementaires seront nos alliés dans ce combat pour le faire passer. Ils vont se pencher sur la formule  à adopter »,  ajoute Sadikh Niass.

Pour sa part Abdou Mbow le Président de la Commission des lois et de la protection des droits humains indique qu’une telle approche serait salutaire mais devrait être en phase avec les valeurs qui fondent la république. « C’est important de noter que Macky travaille à la défense de ces acteurs dont les défenseurs des droits de l’homme. Je voudrais citer l’exemple dans le gouvernement  avec la nomination d’un ministre auprès du Ministre de la Justice qui s’occupe de la promotion des droits humains. C’est quand même un pas important. Il existe le Conseil sénégalais des droits de l’homme, l’Observatoire national des lieux de privation et des libertés entre autres organisation »,  énumère le député Abdou Mbow.

A l’en croire, le Sénégal est bien entendu un exemple d’avancée certes on n’a pas encore dans le corpus juridique un texte  qui matérialise cela et ce qui fait l’objet  de cette journée. « De mémoire, les défenseurs des droits humains  sont protégés et on n’a jamais vu comme dans d’autres pays un défenseur agressé ou bien assassiné ou persécutés. Nous sommes dans un pays de droits et il faut  noter que quand un pays légifère  il le fait en se référant à ses normes religieuses », a rappelé Abdou Mbow.

MOMAR CISSE

Vérifier aussi

USA: Kevin Bui, 20 ans, avoue avoir déclenché le feu qui a tué 5 Sénégalais par « vengeance »

L’ incendie criminel qui a coûté la vie à cinq (5) membres de la famille …