Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Redressement de la SONACOS: Vingt (20) milliards de Francs CFA seront mobilisés
Redressement de la SONACOS: Vingt (20) milliards de Francs CFA seront mobilisés

Redressement de la SONACOS: Vingt (20) milliards de Francs CFA seront mobilisés

L’Etat va aider la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS) à mobiliser 20 milliards de francs CFA pour financer un plan d’urgence et de redressement de cette entreprise, a-t-on appris mercredi de son directeur général, Modou Diagne Fada.

L’Etat du Sénégal s’est donné la nouvelle mission de travailler pour rendre beaucoup plus disponible et accessible l’huile d’arachide. Dans ce cadre-là », le président Macky Sall « a instruit, de façon assez ferme », les ministres de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire, ainsi que leurs homologues des Finances et du Budget, « pour que l’Etat aide la SONACOS à mobiliser un financement de 20 milliards de francs CFA », a-t-il souligné.

Ce montant est destiné à financer le « plan d’urgence et de redressement de la SONACOS », en attendant la mise en œuvre d’un « plan global de redressement de cette société qui est estimé à un peu plus de 75 milliards de francs CFA », a-t-il indiqué. Modou Diagne Fada s’entretenait avec des journalistes, à Kaolack (centre), en marge d’une visite qu’il effectuait à l’usine de la SONACOS de Lyndiane, dans le cadre des préparatifs de la campagne de collecte d’arachide pour 2022-2023. « Ce plan d’urgence de redressement, une fois financé, nous permettra de décaper complètement la centrale d’énergie de l’unité de production de Kaolack et celle de Ziguinchor. Ce qui permettra d’avoir de nouvelles tribunes et chaudières, pour, au moins, être autonomes en énergie », a-t-il expliqué.

Pour M. Diagne, ce plan de redressement est « extrêmement important », d’autant que la facture d’électricité de la SONACOS impacte ses coûts de production. « Avec ce plan d’urgence et de redressement, nous pensons que nous allons pouvoir augmenter nos capacités de production mais aussi réduire notre temps de production. Et par conséquent, l’huile d’arachide va être beaucoup plus disponible et beaucoup plus accessible aux ménages », a-t-il promis.

Suivant cette perspective, il est « un peu inconcevable » que le Sénégal soit parmi les premiers pays producteurs d’arachide, et que l’huile produite à partir de l’arachide ne soit pas accessible. « L’huile d’arachide est un produit de qualité, nous avons une politique sociale qui veut que les graines soient achetées à un prix correct auprès du producteur, mais il y a aussi que nos installations sont vétustes », a-t-il souligné. Si le problème de vétusté des installations de la SONACOS est réglé, M. Diagne ne voit pas de raison que l’huile de table qu’elle produit ne puisse pas baisser au profit des consommateurs sénégalais.


S’agissant du volet commercialisation de l’arachide, M. Diagne a signalé que la société qu’il dirige vient de signer avec la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), une convention de financement portant sur 80 millions d’euros, soit 52 milliards de francs CFA. « Nous avons réussi à signer une convention de financement avec ITFC, en obtenant le double de ce que nous avions obtenu l’année passée où ce financement s’élevait à 40 millions d’euros (26 milliards de francs CFA). Cette année, nous avons obtenu 80 millions d’euros, soit 52 milliards de francs CFA, en plus des montants que nous allons mobiliser avec les banques locales », a-t-il déclaré.

Vérifier aussi

images 7

Surabondance de Carottes: Près de 500 Tonnes risquent de pourrir au marché de Thiaroye

En cette période d’hivernage, les vendeurs  de carottes et les commerçants accusent le Maroc d’avoir …