Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Les avocats de Sonko convoqués ce Vendredi par la Cour Suprême
Les avocats de Sonko convoqués ce Vendredi par la Cour Suprême

Refus de délivrance de la fiche de parrainage à Sonko: Ces avocats appellent  les autorités à s’en tenir à leur serment 

 Le collectif des avocats d’Ousmane Sonko a dénoncé à nouveau le refus de la Direction générale des élections (DGE ) de délivrer des fiches de parrainage au mandataire de Sonko en prélude  à la présidentielle du 25 février 2024 de même que la Direction de l’automatisation du fichier (DAF) pour signifier l’ordonnance numéro 001 du 14 décembre 2023 rendue par le Tribunal d’Instance hors- classe de Dakar rétablissant Ousmane SONKO sur les listes électorales..

Dans un communiqué rendu public hier Me Guillaume Sagna et le mandataire Ayib Daffé qui s’est lui aussi présenté ont été empêchés d’accéder au service et même brutalisés. Ce refus à nouveau du Directeur de la Direction générale des élections (DGE) de recevoir l’huissier de justice Me Guillaume Sagna lui remettre l’ordonnance numéro 001 du 14 décembre 2023 rendue par le Tribunal d’Instance hors- classe de Dakar rétablissant le sieur Ousmane Sonko sur les listes électorales et son mandataire Ayib Daffé venu récupérer les fichiers de collecte du parrainage n’a pas laissé ses avocats indifférents.

Publicités

Me Ciré Clédor Ly et ses confrères dénoncent, « cette énième     voie de fait et cette atteinte à l’autorité de la justice par ce refus encore une fois réitéré de l’État du Sénégal de se plier aux décisions rendues par les Cours et Tribunaux de la République du Sénégal », lit-on dans le communiqué dans lequel il pointe du doigt cette posture du contrôleur général de Police Tanor Thiendella Sidy Fall, Directeur général de la Dge.  Selon le collectif des avocats du maire de Ziguinchor, rien ne justifie que dans un État de droit proclamé, un huissier de justice, officier ministériel de son état, agissant dans le cadre de l’exercice de ses fonctions en soit empêché par des agents en faction, se disant agir sur ordre de leurs chefs. 

Le Collectif de défense rappelle ainsi à l’État du Sénégal son devoir de respecter et de faire respecter scrupuleusement les décisions rendues par les Cours et Tribunaux, à faire preuve de grandeur et de respect des règles de l’État de droit. A cet effet, Me Ciré Clédor Ly et ses confrères, appellent les autorités administratives à observer une stricte neutralité dans l’exercice  de leurs fonctions, à ne s’en tenir qu’à leur serment, et à apporter leurs concours à l’exécution des décisions de justice afin que force puisse rester à la loi, et prévient toute personne impliquée dans ces faits, quel que soit son statut ou son rang, qu’ils ne resteront pas impunis. 

Vérifier aussi

telechargement 5

Urgent! Nécrologie : Mademba Sock, figure éminente du syndicalisme sénégalais, est décédé

Le syndicaliste sénégalais Mademba Sock est décédé dans la nuit de vendredi à samedi 15 …