Yewwi Askan Wi
Yewwi Askan Wi

Refus de délivrance les fiches de parrainage: YAW et le collectif des avocats de Sonko crient leur ras de bol 

La Direction générale des élections (DGE) a refusé l’accès de ses locaux au mandataire d’Ousmane Sonko Ayib Daffé, à l’huissier de justice et à l’avocat Me Clédor Ly malgré la décision du tribunal hors classe de Dakar. Yewwi Askan Wi a dans un communiqué rendu public ce mercredi a dénoncé une « voie de fait de Macky Sall qui selon eux est mû par sa volonté suicidaire d’empêcher la candidature de Ousmane Sonko », en plus du refus de délivrance des fiches de parrainage.

Dans un  communiqué rendu public,  la coalition YAW a indiqué que le mandataire d’Ousmane Sonko, accompagné d’un avocat et un huissier, se sont rendus à la DAF et à la DGE pour leur servir des notifications de l’ordonnance du juge, immédiatement exécutoire selon l’article L.47 du code électoral, afin d’obtenir la réintégration sur les listes électorales et les fiches de parrainage de à Ousmane Sonko. 

Publicités

Selon la conférence des leaders de YAW membres de Yewwi Askan Wi,  « les services de Sidiki Kaba n’ont rien trouvé d’autre que d’utiliser un corridor de policiers pour refuser l’accès à tout ce beau monde. » C’est dans ce même sillage que ladite coalition  a dénoncé « une énième voie de fait de Macky Sall, uniquement mû par sa volonté suicidaire d’empêcher la candidature de Ousmane Sonko. » Cependant, lit-on dans le document les membres de la coalition appellent  « les fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, en charge de l’organisation de l’élection présidentielle, à un sursaut d’orgueil et de prendre leurs responsabilités à ne servir que l’État avant qu’il ne soit trop tard ». 

La coalition a rappelé que « l’administration électorale de Macky Sall et de Sidiki Kaba avait déjà refusé d’exécuter la décision de justice du tribunal d’instance de Ziguinchor en date du 12 octobre 2023 et l’injonction de la CENA, qui sera immédiatement dissoute par le futur ex-président.  Après la Direction Générale des Élections (DGE) qui a refusé d’ouvrir ses portes à Ayib Daffé,  mandataire d’Ousmane Sonko, la Caisse de dépôt et des consignations a observé la même attitude. 

En effet, la défense de Sonko est catégorique sur la situation et écrit que « par ce procédé, l’objectif recherché est d’empêcher, par des voies de fait et des obstructions illégales, le candidat Sonko de jouir de certains documents utiles au dépôt de sa candidature et ainsi, verser dans le dilatoire jusqu’à la clôture des dépôts ». Pour ces derniers, « une telle démarche de la part des autorités exécutives est contraire aux valeurs de la démocratie et aux principes fondateurs d’un État de droit. »

MADA NDIAYE

 

Vérifier aussi

Maristes : Braquage armée en plein jour, 30 millions FCFa volés

Un braquage a eu lieu en plein jour, à Hann Maristes. En effet, Le 27 …