Secteur du transport: El hadji Mansour Samb, économiste
Secteur du transport: El hadji Mansour Samb, économiste

Secteur du transport: El hadji Mansour Samb, économiste : « La grève des transports aura un impact réel sur le Pib, l’informel et la fiscalité»

La grève illimitée déclenchée par le secteur des transports depuis  mercredi aura forcément des conséquences négatives sur l’économie du pays. Selon l’économiste El Hadji Mansour Samb, cette grève, même si elle n’est pas totalement suivie,   pourrait se ressentir à trois niveaux de notre économie, notamment sur le Produit intérieur brut (Pib),  sur l’informel et sur la fiscalité de l’Etat.

Depuis deux jours, certains syndicats du secteur des transports ont déclenché une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national. Même si ce mouvement n’est pas suivi à 100% par les transporteurs, il n’est pas sans conséquences sur l’économie de notre pays, car le secteur du transport occupe une place importante sur le Produit intérieur brut (Pib).

Selon l’économiste El Hadji Mansour Samb, cette  grève des transports  peut impacter l’économie nationale à trois niveaux. D’abord, indique-t-il,  elle aura des répercussions sur le Pib. « Pour mesurer une  économie qui marche, on utilise le Produit intérieur brut (Pib). Il est l’indicateur qui mesure la production dans un pays. Parce qu’il est l’ensemble des biens et services produits dans un pays pendant une année. Ce sont les entreprises qui produisent. Donc s’il y a une grève des transports et que les travailleurs ne se déplacent pas, il aura automatiquement un ralentissement de la production. En effet, ce sont les transporteurs qui déplacent ceux qui travaillent dans les entreprises.

Donc, s’il y a une grève du transport, il y aura un ralentissement de l’économie. Ce qui se répercute dur le Pib  qui est calculé pendant 365 jours », explique-t-il. Aussi, poursuit l’économiste, la grève du secteur  des transports  peut avoir  des conséquences économiques sur l’informel qui représente plus de 42% du Pib. « Les acteurs de l’informel notamment les commerçants, les artisans et les clients  se déplacent en masse  par le biais des  transports  publics.

Donc s’il n’y a pas de transports publics pendant deux ou trois jours, le secteur informel ne pourra pas marcher », soutient-il. Et enfin, signale M Samb, la grève aura une répercussion sur la  la fiscalité de l’Etat qui taxe les activités économiques surtout celles du secteur l’informel.

A propos de Mor Fall

Check Also

Macky Sall

Gestion de l’APR: Macky ne maitrise plus rien

Que se passe-t-il au Sénégal ? Macky Sall qui semblait contrôler tout au point de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR