Sécurisation du scrutin de la présidentielle de 2024: Le F24 prend les devants
Sécurisation du scrutin de la présidentielle de 2024: Le F24 prend les devants

Sécurisation du scrutin de la présidentielle de 2024: Le F24 prend les devants

En conférence de presse ce mercredi, le mouvement des forces vives de la nation (F24) a annoncé une série de dispositions prises pour sécuriser le scrutin du 25 février prochain. Le F24 indique avoir mis à la disposition des candidats un logiciel permettant de vérifier les parrainages afin d’éviter les doublons mais également des dispositions sont prises pour une maîtrise de la carte électorale. Mamadou Mbodji et ses camarades exigent, dans la foulée, le retrait du décret instituant les nouveaux membres de la CENA, l’accès au fichier électoral pour les candidats et observateurs, un tirage au sort public de l’ordre de dépôt des parrainages…

Le F24 se prépare d’ores et déjà pour une élection présidentielle libre et transparente. En effet, conscients qu’une élection présidentielle biaisée conduit inéluctablement à une crise post électorale, les membres du mouvement des forces vivent de la nation disent prendre les devants pour éviter un tel scénario. C’est dans cette perspective qu’ils invitent tous les acteurs politiques et de la société civile à s’impliquer dans la réalisation des recommandations de la mission d’observation du processus électoral (rapport juin 2021). Ainsi, le F24 indique que les travaux effectués par ses experts sur le fichier électoral lui ont permis de prendre des dispositions pouvant sécuriser le scrutin du 25 février 2024.

Publicités

A cet effet, un logiciel a été mis à la disposition des candidats pour franchir l’étape des parrainages , 《Dores et déjà F24 met à la disposition des candidats un logiciel permettant de vérifier et de procéder au dé-doublonnage externe de sorte qu’il n’y ait point de doublons externes entre les différents candidats membres de F24 », a déclaré le mouvement. Dans ce même ordre d’idées, les membres de la plateforme mentionnent que des dispositions sont également prises pour une maîtrise de la carte électorale afin de garantir une représentation fiable dans  tous les bureaux de vote sur l’étendue du territoire. Mais également cette maîtrise de la carte électorale permettra, selon le F24, de procéder au recensement et à la compilation des résultats à temps de manière « autonome et précise ».

Sur un autre registre, le mouvement des forces de la nation exige que les recommandations de la mission d’observation du processus électoral soient respectées. Parmi ces recommandations figurent, entre autres, le tirage au sort public de l’ordre de dépôt des parrainages, la mise à disposition des candidats du code source du logiciel avec possibilité de s’assurer à tout moment que le logiciel n’a pas été modifié, l’accès permanent, direct et illimité au fichier électronique électoral aux candidats et observateurs, l’affichage des listes provisoires dans les communes, la publication de la liste, du nombre et de la localisation des bureaux de vote, un appel d’offre international transparent pour l’achat d’une encre indélébile certifiée etc.

Dans cette même dynamique, le F24 demande que le décret de nomination des nouveaux membres de la commission électorale nationale autonome soit retiré. Selon Mamadou Mbodji et ses camarades, ce décret est « illégal » et que Macky Sall doit « faire preuve d’élégance » en le retirant. D’ailleurs, ils l’invitent à privilégier la concertation sur le processus électoral en cours. Pour finir, les membres du F24 exigent la libération de tous les « détenus politiques » et appellent les citoyens à rester mobilisés et vigilants pour le triomphe de la vérité et la préservation du pays. 

EL HADJI MODY DIOP 

Vérifier aussi

Agression de Maimouna N. FAYE : L’Etat lance la traque pour identifier le coupable

Moussa Bocar Thiam a invité l’Etat du Sénégal à ouvrir une enquête suite à l’agression …