Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Sénégal: ‘’165 mille aveugles et plus de 550 personnes malvoyantes’’

«Aimer vos yeux» a le thème de cette année pour la journée mondiale de la vue célébrée jeudi dernier.

Publicités

Le Coordonnateur de la santé oculaire au Sénégal, Dr Moctar Dieng Badiane s’est confié à nous pour nous parler de l’importance de cette fonction pour l’être humain.

 

 Quel est le sens de cette journée ?

Nous vous remercions pour cette opportunité que vous nous offrez pour communiquer avec nos populations et ce jeudi 13 qui coïncide avec le 2ième jeudi du mois d’octobre est célébrée comme les années passées la journée mondiale de la vue et nous avons ou bien nous comptons profiter de cette occasion-là pour pouvoir faire le bilan de toutes les activités et toutes les télé espaces  que nous avons eus et ensuite de dégager les perspectives et les défis qui sont devant nous. C’est des moments forts de plaidoyer pour les acteurs de santé oculaire que nous sommes auprès des populations, auprès des décideurs, auprès de l’Etat, auprès des élus locaux pour un meilleur financement de la santé oculaire pour que les populations aient une meilleure santé et un développement durable.

Les yeux sont menacés de plusieurs pathologies.  Pourquoi ?

Effectivement, au niveau mondial nous avons des estimations à plus de 1 milliard 100 personnes qui vit avec une perte de la vision et au niveau du Sénégal cette prévalence-là est à hauteur de 1,49% avec plus de 165.000 personnes qui sont aveugles et plus de 550 personnes malvoyantes et chez les différentes causes qui sont à l’origine de cette prévalence-là sont la cataracte chez nous, le trachome  mais aussi les vices de l’attraction. C’est des pathologies pour lesquelles c’est la baisse de la vision  où il faudra des lunettes pour corriger la vision. C’est la principale catégorie de maladies qui sont à l’origine de cette baisse de la vision au niveau mondial mais surtout dans notre pays. Il y’a de nombreuses causes que nous avons retrouvées telles que les rétinol-diabétiques et le glaucome.

Quels sont les conseils que vous dispensez à la population afin de préserver une vue saine et sauve ?

Je vais d’abord parler du thème de cette année. Le thème c’est «Aimer vos yeux» et on entend par aimer vos yeux, ce précepte qui est basé sur les 4 P, c’est-à-dire la Prévention ; on demande à toutes les personnes d’avoir une vie saine, un comportement ou une habitude de vie saine pour éviter les maladies comme le diabète, qui parle de diabète parle du rétine-diabétique peut-être après qui atteint les yeux et puis cause de cécité, mais aussi la Protection; il y’a un ensemble de personnel de professeurs qui travaillent et qui sont exposés à des accidents de travail qui peuvent toucher les yeux et être à l’origine d’une perte de la vue, on demande à ce personnel-là de se protéger et puis la Préservation; il est conseillé aux personnes de faire au moins une visite annuelle ou deux visites  d’ophtalmologie mais en fait ce qui est le plus important c’est le dernier P; la Priorisation, certaines personnes ont l’habitude de dire que je ne vais pas faire un bilan de santé, un bilan biologique mais nous demandons aux gens de prioriser la santé de leurs yeux en incluant dans ce bilan annuel-là celui de santé oculaire pour pouvoir avoir une santé visuelle qui est correcte puisque la perte de la vue est évaluée à plus de 410 milliards de dollars par an.

Donc nous demandons aux gens de prioriser la santé visuelle pour pouvoir s’inscrire dans un développement durable au niveau de notre pays en voie de développement. Pour les conseils qu’on donne aux malades c’est par rapport aux trois pathologies que j’ai citées surtout la catharsis ; si les gens ont remarqué qu’ils ont une baisse de la vision jusqu’au stade terminal de l’atteinte de la vue, il faut qu’ils se rendent dans les structures les plus proches pour que les praticiens qui sont dans ces structures-là puissent savoir si c’est la cataracte ou pas et prescrire les soins qu’il faut.

Dans le cadre du trachome, c’est l’hygiène corporelle, l’hygiène personnelle de l’individu mais aussi l’hygiène du milieu, en d’autre terme c’est le lieu de rappeler que ce sont des actions que l’Etat doit mener. Le troisième conseil qu’on donne est destiné aux personnes qui ont besoin des lunettes; pour toute personne qui a une vision basse, qui remarque qu’elle a une vision un peu floue, et qu’elle se rende dans une structure et lorsque le praticien préconise de mettre des lunettes, il faut se rendre chez les opticiens désignés pour avoir des lunettes correctes afin d’avoir une vue normale pour un développement durable de nos populations.

DR MOCTAR DIENG BADIANE, COORDONNATEUR DE LA SANTE OCULAIRE

                                                                                                          

Mamadou Sow (Stagiaire)

Vérifier aussi

Transport : Après une semaine, le BRT livre ses premiers chiffres

Le Bus Rapid Transit (Brt) a commencé à rouler. Les responsables du projet ont livré …