Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
massalyyyy

« Stop au bashing Macky »

Pour endiguer les rivalités tendancieuses préjudiciables à Benno et surtout à l’APR, Macky s’est donné le droit discrétionnaire et la liberté exceptionnelle d’investir Amadou Bâ candidat de BBY. Mais depuis la perte du pouvoir, des agitateurs qui versent dans des agissements sur fond de zèle et de surmédiatisation critiquent le chef de l’État, Macky Sall. Les sacrifices auxquels le chef de l’État s’est souscrit sont méprisés avec une condescendance qui cache des intentions fielleuses. Mais, ils doivent savoir raison gardée.

Publicités

Ceux qui critiquent le Président ont été indubitablement lâches. Pourtant les seules évocations de ceux qui s’en prennent au Président Macky Sall provoquent mépris et dédain auprès de certains citoyens. Leur attitude n’est que le résultat de complots fomentés à l’interne et dont les effluves de la fausseté et de la trahison provoquent le dégoût !

Malgré les déclarations de loyauté, des actes de parjures et de complots sont fomentés contre le Président Macky Sall. Les masques cachent les faciès.

Les pourfendeurs du président Macky Sall ne sont que de simples agitateurs, des lobbyeurs inassouvis et des hâbleurs, des porteurs fertiles de voix. Dans les collectivités locales où elles se disent détentrices de puissance politique, elles ne représentent pas grand-chose pour apporter un poids concluant au pourcentage de Benno.

L’adage biblique est clair : « nul n’est prophète chez soi ». Macky Sall vit cette vérité. Le Président de la République jouit d’une impressionnante belle image en Afrique, en Europe et en Asie. Titulaire de Doctorus Honorius Causa, de hauts titres panafricains, Macky Sall est écouté et respecté aussi bien par ses paires africains qu’hexagonal. Ce respect s’explique par les actes diplomatiques majeurs qu’il pose et par un langage révolutionnaire de vérité qui indispose les conservateurs qui tiennent le pouvoir dans certains pays.

Mais au Sénégal, Macky Sall est diabolisé, attaqué et son nom traîné dans la boue par des membres de son parti. Une seule raison l’explique : certains de son régime, dans leur immense majorité sont auteurs de forfaiture et de bassesses politiques.

Mouhamadou Lamine Massaly

Président de l’Union pour une Nouvelle République

Vérifier aussi

telechargement 5

Urgent! Nécrologie : Mademba Sock, figure éminente du syndicalisme sénégalais, est décédé

Le syndicaliste sénégalais Mademba Sock est décédé dans la nuit de vendredi à samedi 15 …