Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Technologies: Les murs frontaliers se multiplient à travers le monde

Le monde a plus en plus de murs frontaliers , affirme un rapport co-rédigé par trois centres de recherche européens indépendants. La tendance contemporaine serait même à « l’emmurement du monde », selon Damien Simonneau, chercheur au Collège de France et auteur de L’Obsession du mur.

Publicités

Depuis des années , on entendait parler que du mur de Berlin , mais entre 1989 et 2020 nous sommes passés à près de 63 murs physiques aujourd’hui, selon un rapport de novembre 2020, co-rédigé par le think-tank néerlandais Transnational Institute, le Centre Delàs d’Estudis per la Pau de Barcelone et le groupe allemand Stop Wapenhandel. Ces deux dernières décennies ont même été particulièrement prolixes en murs et autres clôtures électrifiées. Mais alors que le Mur de Berlin avait pour vocation d’empêcher les habitants du bloc de l’Est de fuir, ces nouveaux murs servent davantage à en empêcher d’autres d’entrer. 

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, la frontière est associée à une idée de sécurité et de contrôle, ce qui n’était pas le cas auparavant. » alors que depuis les attentats du 11 septembre 2001, la frontière est associée à une idée de sécurité et de contrôle, ce qui n’était pas le cas auparavant. »

Le mur construit en 2015 par Viktor Orbàn sur la frontière entre la Hongrie et la Serbie étend sur 175 kilomètres ses barbelés de quatre mètres de haut. Conçu pour « préserver les racines chrétiennes » de la Hongrie contre un péril migratoire réel ou supposé, il a inspiré l’Autriche, la Slovénie et la Macédoine, qui ont fait de même à leurs frontières.

La Bulgarie a, elle aussi, dressé près de 176 kilomètres de clôture barbelée le long de sa frontière avec la Turquie, principal point d’entrée terrestre des migrants en Europe.
Compliqué en effet d’estimer l’impact réel de ces murs sur l’immigration non autorisée. Privés de voies d’accès terrestres, les migrants prennent dorénavant la mer pour atteindre l’Europe, avec les effets dramatiques que l’on connaît. Aux États-Unis, la fermeture de la frontière avec le Mexique a poussé les Sud-Américains vers les zones désertiques de l’Arizona, rendant le parcours migratoire plus dangereux et plus mortel, mais pas nécessairement plus rare. 

L’érection de murs pourrait aussi créer davantage de violence, favorisant parfois des comportements en contradiction avec le droit national et international. En mars 2020, des policiers grecs ont ainsi tiré sur des migrants qui franchissaient la frontière avec la Turquie. Un acte choquant sur une frontière d’ordinaire pacifiée, où il n’est pas d’usage de tirer.

D’autres murs sont construits sur des zones de conflit. Érigés pour limiter les mobilités et séparer les belligérants, ils témoignent pour la plupart de « l’enlisement » de la situation, selon Damien Simonneau.

Vérifier aussi

Paris: Trois (03) hauts responsables syriens jugés pour crimes contre l’humanité

Trois hauts responsables du régime de Bachar al-Assad seront jugés à partir de mardi, par …