Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 30 10 2023

Top Infos Rewmi du 30 10 2023: 100 millions FCFA collectés pour financer la campagne électorale de Sonko….Le Saes annonce une grève les 6 et 7 novembre…Exhumation du présumé homosexuel à Léona Niassène…Mame Mbaye Niang se prononce sur l’état de santé de Sonko…Les 3 000 impactés du TER haussent le ton

 

Publicités

Exhumation du présumé homosexuel à Léona Niassène

Après sa mort, la dépouille de Ch. Fall a été transportée à Touba pour son inhumation. Malheureusement, elle a buté sur le refus catégorique des préposés au niveau du cimetière Bakhiya de Touba. Ces derniers ayant été informés de l’acheminement du corps de Kaolack à Touba. De retour à Kaolack, la délégation s’est rendue à   où le corps devait être enterré au domicile du défunt (maison de débauche). Là bas également, les habitants ont refusé que la dépouille soit inhumée dans leur quartier. Finalement, le corps de Ch. Fall a été acheminé nuitament au cimetière de Léona Niassène où il a été enseveli. Informés, les habitants de Léona et environs ont pris d’assaut ledit cimetière avant de procéder à son exhumation. La dépouille a été finalement complètement calcinée par une foule en furie…

100 millions FCFA collectés pour financer la campagne électorale de Sonko

100.000.000 FCFA. C’est le montant collecté en Italie par Guy Marius Sagna pour financer la campagne électorale de Ousmane Sonko. Mobilisation XXL de PASTEF Italie pour investir Ousmane Sonko comme seul et unique candidat de PASTEF. « C’est cela la réponse de PASTEF à Macky Sall qui maintient arbitrairement en détention 1012 prisonniers politiques dont le chef de l’opposition sénégalaise, maire de Ziguinchor et candidat à l’élection présidentielle de février 2024», selon le député Guy Marius Sagna. Pour ceux qui en doutaient encore, « Ousmane Sonko est notre candidat», a insisté le député. Qui ajoute : «pour ceux qui en doutaient encore PASTEF est debout, plus fort et insoumis que jamais et prêt à exercer le pouvoir au service du peuple. Merci beaucoup à PASTEF Italie de l’avoir réaffirmé». « Ousmane Sonko est notre candidat pour sortir le Sénégal des 6 pays où 20% des poissons péchés illicitement dans le monde proviennent (tous les 6 pays sont en Afrique de l’ouest). 186.000 africains sont entrés irrégulièrement en Europe du Sud (Malte, Grèce, Chypre et Italie) entre janvier et le 24 septembre 2023. 130.000 africains rien qu’en Italie», a-t-il déclaré. Avant d’appeler à la libération de l’opposant.

Affaire Sonko : la Cour de justice de la Cedeao va statuer en urgence mardi

C’est Me Clédor Ciré Ly qui donne l’information. « La Cour de Justice de la Cedeao statuera en procédure d’urgence ce mardi 31 Octobre 2023 , sur la radiation de Ousmane Sonko, la dissolution de Pastef et la proposition d’une mesure alternative à la détention  provisoire prévue par le droit national et recommandée par les instruments juridiques du droit international des droits de l’homme », a écrit le membre du Collectif des avocats pour la défense de Ousmane Sonko. Selon la Robe noire, c’est Amadou Ba qui devait se rendre à Abuja pour déposer le dossier physique dans la procédure opposant Ousmane Sonko et le parti Pastef contre l’Etat du  Sénégal. Raison pour laquelle, Me Ly réclame sa libération. À propos de Amadou Ba, arrêté vendredi soir par la Section de recherche, l’avocat informe qu’il il est toujours dans leurs locaux « où jusqu’à présent, les motifs de son interpellation ne lui sont pas encore notifiés par les gendarmes qui ont exécutés l’ordre d’une autorité, sans murmurer ». Me Clédor Ciré Ly affirme que les droits de Amadou Ba sont déjà violés par les officiers de police judiciaire « qui se devaient avant d’agir comme ils l’ont fait exiger de l’autorité un mandat informant des motifs de l’arrestation ou tout au moins, un renseignement leur permettant d’informer le mis en cause et son Avocat des raisons de son interpellation ». Il ajoute: « L’Etat du Sénégal à comme à ses habitudes, violé l’article 5 du règlement numéro 5 de l’UEMOA, son droit interne et sa constitution ».

Mame Mbaye Niang se prononce sur l’état de santé de Sonko

Le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang minimise l’alerte lancée par les avocats de Ousmane Sonko sur son état de santé. Selon l’invité du Grand Jury de ce dimanche, « Ousmane Sonko en est arrivé là à cause de ses propres turpitudes ».  M. Niang a profité de cette tribune pour faire le procès des avocats de l’opposant : « Ce sont les mêmes avocats qui ont défendu l’idée selon laquelle Ousmane Sonko était parti à Sweet Beauty pour se soigner, ces mêmes avocats ont affirmé qu’Ousmane Sonko avait des documents contre (lui), ce sont ces mêmes avocats qui justifiaient l’appel à l’insurrection ». Ces avocats, Mame Mbaye Niang les considère comme « des militants de Pastef qui ont décidé de porter une stratégie de communication pour soulever des tensions ou maintenir une effervescence politique ». En tant qu’humain, le ministre du Tourisme juge « regrettable » la situation dans laquelle se trouve aujourd’hui celui contre qui il avait intenté un procès pour diffamation. Toutefois, Mame Mbaye Niang considère qu’il « n’y a rien d’alarmant » étant donné que le leader de l’ex-parti Pastef a « décidé délibérément d’arrêter » de s’alimenter. « Il y a plusieurs Sénégalais entre les liens de la détention. Pourquoi se focaliser sur quelqu’un qui a décidé de façon arbitraire de ne pas s’alimenter » se demande le ministre. En fin de compte, Mame Mbaye Niang dénonce une instrumentalisation politicienne : « C’est une situation qu’il a créée lui-même dans un but politique afin de se soustraire aux juridictions ».

Le Saes annonce une grève les 6 et 7 novembre


Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) a annoncé une grève de 48 heures les 6 et 7 novembre prochains en guise de protestation contre la fermeture de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). ‘’Le Saes décrète un mot d’ordre de grève de 48h, les lundi 06 et mardi 07 novembre 2023 avec cessation des activités pédagogiques (cours, soutenances, délibérations y compris pour les formations payantes), et l’arrêt de toute participation à des activités administratives et réunions’’, prévient son bureau national. Dans un communiqué de presse, il demande aux militants l’arrêt immédiat des cours dispensés en ligne dans toutes les universités publiques construites sur le modèle de l’enseignement présentiel et fermées pour des ‘’motifs politiques’’.

Le Saes annonce une grève les 6 et 7 novembre (Bis)

Il demande aux militants de regagner les universités et de signer les pétitions pour la convocation des assemblées de facultés, pour exiger la réouverture sans délai et la sécurisation des universités. Dans le plan d’action décliné, le SAES invite les coordinations à faire des marches suivies de points de presse dans les différents campus le lundi 6 novembre 2023 à 10h pour ‘’dire NON à la forfaiture savamment organisée’’. Il informe que ‘’la Conférence nationale des sections est convoquée le samedi 11 novembre 2023 à l’Université Iba Der Thiam de Thiès (UIDT) pour intensifier la lutte’’. Le SAES dit prendre à témoin l’opinion nationale et internationale de la situation ‘’inacceptable’’ qui prévaut dans les universités. Le communique souligne qu’‘’il dégage toute responsabilité dans le chevauchement et la validité ou non des années académiques’’. Aussi demande-t-il aux militants de rester ‘’mobilisés’’ pour défendre vaillamment l’enseignement supérieur. Il dit rejeter énergiquement l’alibi de la rénovation des infrastructures sociales sur lequel ‘’les autorités qui n’ont pas voulu se préparer à la reprise programmée des cours en présentiel s’agrippent pour annihiler les nombreux efforts consentis par les enseignants-chercheurs’’.

Vérifier aussi

IMG 20240616 WA0013

Renégociation des contrats pétroliers au Sénégal: Pr Samuel Patrice Badji donne la recette

Il est fort possible que les contrats pétroliers puissent être renégocié. Une information qui semblent …