Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Tout sur les faux médicaments saisis

La Division de l’Inspection et du contrôle de l’importation du médicament à la direction de la pharmacie et du médicament en collaboration avec la Sûreté urbaine a réussi à mettre la main sur des centaines de paquets et des milliers de boites de différents faux médicaments. Face à la presse, hier, Dr Madické Diagne, pharmacien inspecteur et par ailleurs chef de ladite division a indiqué que : « comme vous l’avez constaté cette saisie est constituée de produits pharmaceutiques constitués essentiellement de produits extrêmement dangereux parce que ce sont des produits utilisés lors des perfusions et qui sont injectés directement au patient. Également, entre autres produits, nous avons de nombreux dispositifs médicaux ». a l’en croire, les conditions de stockage étaient exécrables avec des médicaments qui sont même stockés dans des toilettes avec des conditions de stockage ni contrôle de la température, ni de l’humidité avec beaucoup de poussières. « Et, pour des matériels qui sont censés être stériles. Cette poussière pouvait casser effectivement la stérilité et mettre en danger la vie des patients », a-t-il dit. Sur une question de savoir en quoi ces médicaments sont faux, le pharmacien inspecteur a renseigné que : « les médicaments nous les considérons comme de faux médicaments pour la bonne et simple raison que ces médicaments sont entrés illégalement dans le pays. Ils n’ont pas subi la procédure d’importation, ils n’ont pas d’autorisation de mise sur le marché et de ce fait, on ne peut pas assurer ni la qualité, ni la sécurité, ni l’innocuité de ces produits. Donc, c’est une mise en danger extrêmement élevée de la population qui sans le savoir pourrait être amenée à les acheter et à les consommer. La structure en elle n’est même pas agréée à vendre, stocker et importer les médicaments. Ce sont tous ces éléments qui concourent à dire que ce caractère frauduleux doit être mis en mal une bonne fois pour toute ». C’est sur ces entrefaites qu’ils envisagent de mener d’autres actions avec la sureté urbaine si cela est nécessaire afin d’annihiler de façon définitive cette pratique illicite qui met effectivement en danger la population et qui risque d’entamer la confiance que la population a déjà sur les produits qui sont déjà enregistrés, vendus dans les structures autorisées. De ce fait, nous allons mettre un terme à cette pratique. Sur la quantité du produit frauduleux, il a laissé entendre que : « c’est une quantité qui est astronomique. Je n’ai jamais vu et je n’ai eu à saisir une quantité aussi importante de médicaments. Parce que les locaux qui ne sont pas adaptés. C’est une maison. Ce n’est même pas des magasins. Il y’a plus de 20 chambres et dans chaque chambre est stocké des produits pharmaceutiques. Donc, ces conditions de stockage sont vraiment déplorables. De son côté, le Commissaire Bara Sangare, chef de la sûreté urbaine Commissariat de Dakar a soutenu que le dépôt était géré par un professionnel du secteur. Cependant, six personnes dont deux étrangers ont été interpellées.

Publicités

Vérifier aussi

Nécrologie: Rappel à Dieu du musicien Bah Moody

Une triste nouvelle pour le monde de la culture, avec le décès brutal de l’artiste …