Ukraine : le G7 dénonce un "crime de guerre" après la frappe sur un centre commercial
Ukraine : le G7 dénonce un "crime de guerre" après la frappe sur un centre commercial

Ukraine : le G7 dénonce un « crime de guerre » après la frappe sur un centre commercial

Au moins 16 personnes ont été tuées et plus de 59 autres blessées lundi dans une frappe de missile russe ayant réduit en cendres un centre commercial « très fréquenté » à Krementchouk, dans le centre de l’Ukraine. Revivez la journée du 27 juin 2022.

Le bilan d’une frappe de missile russe lundi contre un centre commercial de Krementchouk en Ukraine s’est alourdi à 16 morts et 59 blessés, a déclaré le chef des services de secours ukrainiens. « A l’heure actuelle, nous avons connaissance de 16 morts et de 59 blessés, dont 25 sont hospitalisés. Les informations sont en cours d’actualisation », a indiqué Sergiy Kruk, le chef des services de secours ukrainiens, sur Telegram.

Emmanuel Macron a dénoncé lundi une « horreur absolue », après une frappe de missile sur un centre commercial à Krementchouk en Ukraine et appelé le peuple russe à « voir la vérité » en face, dans un tweet accompagné d’une vidéo du bâtiment envahi par les flammes. Nous partageons la douleur des familles des victimes. Et la colère devant une telle ignominie », a ajouté le président français, qui participe à un sommet du G7 en Allemagne, dans un message diffusé en russe et en ukrainien.

La France va envoyer « dans des quantités significatives » des véhicules blindés de transport de troupes en Ukraine, annonce le ministre français des Armées Sébastien Lecornu dans une interview publiée lundi soir. « Pour se déplacer rapidement dans des zones sous le feu ennemi, les armées ont besoin de véhicules blindés », souligne-t-il dans un entretien accordé au Parisien-Aujourd’hui en France. La France va donc « livrer, dans des quantités significatives, des véhicules de transport de ce type, des VAB (Véhicules de l’avant blindés), qui sont armés », ajoute-t-il. Sébastien Lecornu confirme par ailleurs l’envoi à l’Ukraine de six canons Caesar supplémentaires, fleuron de l’artillerie française, au-delà des douze déjà déployés face aux Russes. Il ne donne en revanche aucune précision sur la date prévue pour l’envoi de ce renfort supplémentaire qui avait été annoncé par le chef de l’État, Emmanuel Macron, le 16 juin lors de sa visite à Kiev.

Les dirigeants du G7 ont qualifié lundi de « crime guerre » et d’attaque « abominable » la frappe de missiles russes contre le centre commercial de Krementchouk. « Les attaques indiscriminées contre des civils innocents constituent un crime de guerre », ont déclaré les dirigeants, réunis en sommet dans le sud de l’Allemagne, dans une déclaration commune qui « condamne solennellement l’attaque abominable » et assure que Vladimir Poutine devra « rendre des comptes ».

  • 22 h 03 : une réunion du Conseil de sécurité prévue mardi sur les derniers bombardements russes

L’Ukraine a demandé une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur les derniers bombardements russes contre des cibles civiles sur son territoire. Celle-ci se tiendra mardi à 19 h GMT, a appris l’AFP lundi auprès de la présidence albanaise de la plus haute instance onusienne. La frappe sur un centre commercial à Krementchouk, dans le centre du pays, « sera le sujet principal » de cette session, a précisé un porte-parole de la mission albanaise. Les « tirs de missiles sur Kiev » ayant touché dimanche un complexe résidentiel seront aussi abordés lors de la réunion, a précisé la même source.

Le président ukrainien a dénoncé lundi comme un « acte terroriste éhonté » la frappe de missile russe contre un centre commercial à Krementchouk, qui a fait au moins 13 morts et plus de 40 blessés. « La frappe russe d’aujourd’hui sur un centre commercial à Krementchouk est l’un des actes terroristes les plus éhontés de l’histoire européenne. Une ville paisible, un centre commercial ordinaire (avec) à l’intérieur des femmes, des enfants, des civils ordinaires », a déclaré Volodymyr Zelensky dans une vidéo diffusée sur Telegram.

  • 21 h 14 : la France condamne le bombardement russe du centre commercial

La France condamne le tir de missile russe sur un centre commercial à Krementchouk, et juge que la Russie poursuit ses « effroyables » violations du droit humanitaire dans ce pays, a déclaré lundi le ministère français des Affaires étrangères. « La France condamne le tir de missile russe qui a frappé un supermarché à Krementchouk en Ukraine et qui a fait une dizaine de morts et plusieurs douzaines de blessés », déclare le Quai d’Orsay dans un communiqué. « La Russie devra répondre de ces actes. La France soutient la lutte contre l’impunité en Ukraine », ajoute-t-il.

A propos de Mor Fall

Check Also

iamm

Toulouse : Le film de la fuite des étudiants de l’Iam

Nous en savons davantage sur l’histoire de la disparition des étudiants de l’Iam en France  …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR