Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

AstraZeneca: Un Sénégalais vacciné pique une crise d’AVC

ASTRAZENECA

Publicités

C’est une véritable psychose qui s’empare de l’Europe après des « cas graves de troubles sanguins », sur des sujets qui ont reçu le vaccin AstraZeneca. Au Sénégal, ledit vaccin fait l’objet d’une méfiance de la part de certains patients qui rapportent des effets secondaires forts. Témoignages !

Le vaccin d’AstraZeneca contre le Covid-19 est entré dans l’œil du cyclone. Plusieurs pays européens ont annoncé qu’ils suspendaient temporairement son utilisation après que certains patients ont développé des caillots sanguins. Au Sénégal, la suspension du vaccin n’est pas encore à l’ordre du jour car les médecins n’ont pas encore établi, à ce stade,  l’existence d’un lien entre le vaccin et ces potentiels effets secondaires. Certains Sénégalais ayant reçu le sérum britannico-suédois, révèlent avoir eu des effets secondaires graves. C’est le cas de Mamadou Sèye qui a piqué une crise d’AVC après être administré le vaccin AstraZeneca le 12 mars 2021.

 «Mon père a eu une  crise d’Avc après juste avoir pris le vaccin AstraZeneca », révèle son fils  Lamine Seye. Mon papa était actif. Quand il a pris le vaccin, il est tombé malade la nuit. Le lendemain matin, nous l’avons trouvé dans sa chambre, il s’était affalé par terre, inerte. Si on n’était pas venu le voir, il allait mourir. Nous l’avons évacué d’urgence à l’hôpital de Yeumbeul où on l’avait administré le vaccin AstraZeneca. Il était complètement paralysé. Après les premiers soins, on nous a envoyé une ambulance sans médecin », martèle le jeune homme. Et de poursuivre: « on lui a fait un scanner. Après, ils nous ont demandé de retourner à la maison. Quand on est arrivé, on a constaté que mon père semblait déjà partir. On l’a pris encore pour l’évacuer à l’hôpital Abdoul Aziz Dabakh sis aux Parcelles Assainies. Les médecins l’ont pris en urgence et on a dépensé beaucoup d’argent ». «Je suis retourné à l’hôpital où mon père a été vacciné pour avoir la confirmation et la certitude devant le médecin. J’ai trouvé sur place le médecin-chef Dièye. Il m’a  confirmé que mon père a pris le vaccin AstraZeneca», raconte lamine. «C’est le lendemain que mon père est tombé malade et les résultats  des analyses révèlent que mon père a eu une crise d’AVC ».

« Nos parents ne sont pas les cobayes »

Très en colère, Lamine Sèye refuse que leurs parents soient transformés en cobaye. «Nos parents ne sont pas les cobayes. Nous demandons au Président Macky Sall et au ministre de la Santé de prendre leurs responsabilités. On a dépensé beaucoup d’argent pour que mon père puisse se remettre. Et d’ailleurs, il est paralysé. Donc l’Etat doit prendre des mesures de précaution pour que cela ne se reproduise plus sinon un autre soulèvement va se faire encore, parce qu’il y a aussi d’autres personnes que le vaccin a rendu malade », fulmine-t-il. Avant de recommander à l’Etat du Sénégal de suspendre le vaccin AstraZeneca, à l’instar des autres pays européens.

Les assurances de Diouf Sarr

Pour rappel, le ministre de la santé Abdoulaye Diouf Sarr, a annoncé avant-hier que les personnes qui s’étaient déjà fait vacciner sont surveillées. « Ces personnes ne manifestent aucun signe négatif causé par les vaccins », rassure Diouf Sarr.

Cheikh Dione

Vérifier aussi

Démarrage des Assises de la Justice : Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolli appelle au boycott.

Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolli, n’a pas attendu longtemps pour critiquer la tenue du Dialogue …