Zones d’ombre autour de l’agression de MNF

Maimouna Ndour Faye est hors de danger Les circonstances de son agression survenue dans la nuit du jeudi 29 février 2024 devant son domicile restent floues.

Publicités

La patronne de la 7TV a été victime d’une agression au couteau devant son domicile. Aucun élément ne permet pour l’heure de dire qu’il s’agit d’une agression naturelle, d’un règlement de comptes ou d’un contentieux personnel. Mais le contexte dans lequel l’agression est survenue nous amène à nous poser plusieurs questions.

Maimouna Ndour Faye est attaquée en plein crise politique sur fond de report de la Présidentielle et d’une éventuelle vote de la loi d’amnistie. Maimouna Ndour Faye n’a-t-il pas été agressée pour faire capoter la volonté du président de la République de faire voter l’amnistie à l’Assemblée nationale ? Le texte, qui porte sur les faits liés aux manifestations politiques et survenus dans le pays entre 2021 et 2024, a été adopté, le 28 février, en Conseil des ministres. Mais il n’est pas du goût de tout le monde. « L’apaisement », « la réconciliation » et « la stabilité du pays » au prix du pardon et de l’oubli souhaités n’arrangent pas certaines personnes.

Dans la foulée, beaucoup d’acteurs de l’opposition ne souhaitent que Ousmane Sonko sorte de prison. N’ont-ils pas perpétré ou commandité cette agression pour ternir l’image du Président de la République, Macky Sall ? Ou ne cherchent-ils pas à faire renoncer au chef de l’État à son projet d’amnistie pour faire maintenir le leader de l’ex-Pastef en détention ?

Qui a intérêt à perpétrer ou commanditer cette agression dans ce contexte de pacification de l’espace politique ? En tout cas, des dynamismes obscurs aux desseins inavoués tentent vaille que vaille de détrôner le régime du Président Macky Sall qui a fini de mettre le Sénégal sur les rampes de l’émergence.

Depuis que le Président Macky Sall travaille à pacifier le climat social la stratégie de la «Terre brûlée» est mise en branle. Il y a un vent de destruction et d’anéantissement tant sur le plan infrastructurel qu’institutionnel que les démolisseurs du camp de l’opposition s’apprêtent à faire souffler sur le Sénégal. Il faut mener une enquête pour élucider les circonstances de cette agression dont beaucoup de questions taraudent nos esprits.« La vérité est comme le soleil. Elle peut être voilée par les nuages, mais elle finit toujours par percer à travers et briller. Là où l’ignorance hurle avec arrogance, le silence enseigne avec élégance ».

A Maimouna Ndour Faye, nous lui souhaitons prompt rétablissement. Que son ou ses agresseur(s) soient identifi(é)s, arrêt(és) et traduits en justice.

Mouhamadou Lamine Massaly

Président de l’Union pour une Nouvelle République (UNR

Vérifier aussi

Urgent! Santé: Nouvelle découverte étonnante sur le cannabis récréatif

Des effets protecteurs du cannabis sur la cognition, vraiment ? Pour la première fois, une …