Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
TOUBA
TOUBA

04 Mars 1932: La mosquée de Touba à 89 ans

Touba ‘’Rien en ce monde ne m’intéresse comme la construction de cette mosquée’’, avait lancé en 1926 Cheikh Ahmadou Bamba (Serigne Touba), fondateur du mouridisme.

S’il n’a pas vécu assez longtemps (décédé en 1927) pour voir le début des travaux le 04 Mars 1932 de la mosquée de Touba, son vœu a été perçu comme un héritage à préserver et à perpétuer par ses descendants.

Publicités

‘’Le premier travail des différents khalifes est d’abord de prendre soin de la mosquée, car Bamba avait une estime incommensurable pour celle-ci’’, confie à Anadolu, Serigne Moustapha Diop, historien local à Touba, membre de la famille Bousso, chargée de la gestion de tout ce qui tourne autour de la mosquée.

Lorsqu’il a émis le vœu de construire une mosquée à Touba, Cheikh Ahmadou Bamba avait réuni la somme de 10 000 usd avec la cotisation de ses fidèles, mais ce n’est qu’en 1932 que la première pierre de la grande mosquée de Touba fut posée par Cheikh Mouhamed Moustapha, son fils aîné et premier khalife des mourides. Les travaux se sont déroulés sans arrêt à partir de 1932 mais « la seconde guerre mondiale a fait arrêter les travaux en 1941, car le matériel ne pouvait plus être acheminé’’, rappelle Serigne Moustapha Diop.

Cheikh Mouhamed Moustapha décède le 13 juillet 1945, son frère et successeur Cheikh Mouhamed Fadel (Serigne Fallou) reprit le flambeau et la construction de la mosquée en 1949 avec le concours de l’architecte français Gaston Scatena. Elle est achevée en 1963, aura coûté 1.340 000 usd et nécessité 1.800.000 heures de travail.

D’une superficie de 8790m2, la mosquée, inspirée d’une architecture arabe, est aujourd’hui composée de 7 minarets : 4 minarets de 66m de haut ; 2 minarets de 60m, en phase de finition ; et un minaret de 86,80 mètres de hauteur nommé Lamp Fall. Sa capacité d’accueil est de 6000 personnes. A l’intérieur, la décoration rappelle le style byzantin. Du marbre bleu précieux et de l’albâtre ont été utilisés pour sa construction et sa rénovation. Le Coran y est lu 28 fois chaque jour. On trouve dans la mosquée le mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba et ceux de ses fils et différents khalifes.

La Grande mosquée Massalikoul Djinan sera inaugurée ce vendredi - aDakar  Photos

La grande mosquée de Touba fut inaugurée le vendredi 07 juin 1963, par le khalife Cheikh Mouhamed Fadel en présence du président de la république de l’époque, Léopold Sédar Senghor. ‘’Serigne Fallou, le mouride, et Senghor, le catholique, étaient de vrais amis, témoigne Serigne Moustapha Diop. Le président s’était investi dans la construction de la mosquée et le khalife incita beaucoup les mourides à le soutenir politiquement.’

D’une superficie de 8790m2, la mosquée, inspirée d’une architecture arabe, est aujourd’hui composée de 7 minarets : 4 minarets de 66m de haut ; 2 minarets de 60m, en phase de finition ; et un minaret de 86,80 mètres de hauteur nommé Lamp Fall. Sa capacité d’accueil est de 6000 personnes. A l’intérieur, la décoration rappelle le style byzantin. Du marbre bleu précieux et de l’albâtre ont été utilisés pour sa construction et sa rénovation. Le Coran y est lu 28 fois chaque jour. On trouve dans la mosquée le mausolée de Cheikh Ahmadou Bamba et ceux de ses fils et différents khalifes.

Aujourd’hui, la Grande mosquée de Touba constitue une des merveilles du Sénégal et le joyau de la confrérie mouride. Le site linternaute.com la classe parmi les 25 plus belles mosquées du monde.

Pour rappel Aujourd’hui, le défunt Khalife, Cheikh Sidy Mokhtar, avait lancé des travaux d’un coût de presque 10 millions usd. Le chantier, démarré en mars 2013, prévoit, entre autres, l’extension de la mosquée, le remodelage du marbre, la construction de deux nouveaux minarets, la sonorisation d’une portée de 16 kilomètres. ‘’Faire de la Grande Mosquée de Touba la copie conforme du joyau de la Médine (mosquée du Prophète, en Arabie Saoudite) et incruster d’or certains coins des minarets est le vœu du khalif’’, avait déclaré l’architecte chargé des travaux, Meissa Touré en mars 2013 lors du lancement de rénovation

Vérifier aussi

En matière foncière, il ne faut réformer qu’en tremblant ! Par Professeur Amsatou SOW SIDIBE

Le foncier nous tient en haleine. C’est parce que la terre est le seul refuge …