Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

1/4 de finale de la Ligue des champions : Atlético Madrid élimine l’Inter Milan

Battu 1-0 à l’aller, l’Atlético Madrid s’est imposé, mercredi, aux tirs au but face à l’Inter Milan à l’occasion du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions. Antoine Griezmann et ses coéquipiers retrouvent les quarts de finale.

L’Atlético Madrid a créé l’exploit mercredi 13 mars. L’équipe d’Antoine Griezmann a éliminé l’Inter Milan, vice-championne d’Europe, aux tirs au but (2-1 a.p., 3-2 aux t.a.b.), au terme d’une superbe bataille dans un Metropolitano en feu, et décroche le dernier billet pour les quarts de finale de la Ligue des champions.

Publicités

Battu 1-0 à l’aller et mené au score, l’Atlético a signé une prestation de très haut niveau pour arracher la prolongation (2-1) avant de s’imposer trois tirs au but à deux grâce à deux parades de son gardien slovène Jan Oblak devant Alexis Sanchez et Davy Klaassen, et un raté de Lautaro Martinez.

Poussés par leur public dans une ambiance incandescente, les Colchoneros ont cru en leur chance et sont allés provoquer le destin en imposant une pression folle d’entrée dans le camp du leader du championnat italien, qui réalisait jusqu’ici une saison quasi parfaite. Leur entame a été à la hauteur de l’enjeu, sous l’impulsion du piston brésilien Samuel Lino, qui a sollicité le gardien suisse Yann Sommer dès la 5e minute de jeu. Quitte à s’exposer aux contres transalpins.

Les Rojiblancos ont heureusement pu compter sur leur portier slovène Jan Oblak, auteur d’un double sauvetage devant Dumfries après une déviation sublime de Marcus Thuram en pivot (13e), puis vigilant sur une frappe contrée de Lautaro Martinez (18e).

De l’autre côté du terrain, les hommes de Diego Simeone ont multiplié les centres mais n’ont pas trouvé la faille, malgré un deuxième frisson sur une tête d’Alvaro Morata captée par Sommer (29e).

Et à force de pousser pour marquer, la punition a fini par arriver au terme d’un superbe mouvement collectif conclu par le latéral italien Federico Dimarco, seul pour reprendre le centre en retrait de Barella (33e, 1-0) et enflammer le parcage nerazzurro.

Vérifier aussi

OM : Habib Bèye envisagé comme successeur de Jean Louis Gasset

À la recherche d’un nouvel entraîneur pour remplacer Jean-Louis Gasset, parti à la retraite, l’Olympique de …