Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Lieux saints: L’église sursoit au pèlerinage
Lieux saints: L’église sursoit au pèlerinage

Pèlerinage marial de Popenguine: Le message de paix de l’Eglise

La 135e édition du pèlerinage marial de Popenguine a vécu, ce week-end de Pentecôte, sous le thème «Comment m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi » et a été l’occasion pour Monseigneur Benjamin Ndiaye de lancer un appel à préserver la paix.

Devant des milliers de pèlerins catholiques venus des quatre coins du Sénégal et de la sous-région, monseigneur Benjamin Ndiaye a rappelé que « la paix est le ciment de la vie en société ». « La paix, nous nous la souhaitons à longueur de journée. La paix, elle est le ciment de la vie en société. Elle nous enseigne l’écoute, le respect, l’estime des autres et de soi-même », a rappelé monseigneur Benjamin Ndiaye à la cérémonie officielle de la 135e édition du pèlerinage marial de Popenguine.

Publicités

L’archevêque de Dakar de poursuivre : « À l’école de Marie et d’Élisabeth, que l’écoute mutuelle soit une discipline à cultiver par nous tous. On n’a pas forcément raison parce qu’on parle plus fort que les autres ou parce qu’on parle avec plus d’habileté ou d’éloquence. Mais nous avons raison, si nos paroles bâtissent la paix, et réellement. » Aussi de rappeler un conseil de l’apôtre Paul : « Aucune parole mauvaise ne doit sortir de votre bouche. S’il en est besoin, dites une parole bonne et constructive, bienveillante pour ceux qui vous écoutent.»

Avant de rappeller que «le pèlerinage marial de Popenguine est un moment fort de la vie de la communauté chrétienne, un moment qui justifie l’Action de grâce que nous faisons monter vers le Très-Haut, par le biais de la Vierge Marie». Il a magnifique le «cadre grandiose et hospitalier qui a abrité la célébration de la messe solennelle en l’honneur de Marie Mère de l’Église, lequel cadre, même inachevé, offre déjà les garanties d’un avenir radieux dans ce village». En effet, Popenguine s’est doté, grâce à l’appui de l’État, d’un nouveau sanctuaire, pour un cout de 3 milliards F CFA. En observant la forme architecturale du nouveau sanctuaire, monseigneur Benjamin Ndiaye s’est permis de dire : «Nous formons autour de Notre-Dame de la Délivrance une couronne de fils et filles bien aimés de leur Mère. Il  nous incombe, alors, de nous inscrire dans le prolongement des générations qui ont laissé vibrer leur âme au rythme de tant de signes de dévotions».

Et de prier pour que «le fruit de ces dévotions fasse de nous tous des artisans de paix et de justice, des croyants soucieux de laisser à la postérité le bel héritage que nous avons aussi de nos devanciers».
Le guide religieux a salué avec «beaucoup de reconnaissance le Programme de modernisation de sites religieux du président de la République». Et de remarquer : «Avec le sanctuaire national de Popenguine, nous n’oublions pas les différents sanctuaires diocésains à travers le pays, qui participent de ce programme».

 

Vérifier aussi

En Alliance avec la coalition « DIOMAYE PRÉSIDENT »: Mimi 2024 écarte toute attente à des postes de nomination

Les partisans d’Aminata Touré ont tenu une journée de réflexion pour évaluer leur participation à …