Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

14e Législature : Assemblée nationale jour J-7, qui de Mimi, Pape Diop et Lamine Thiam sera président(e) ?

A l’issue des législatives de ce 31 juillet 2022, le Sénégal semble à la lisière d’une nouvelle ère politique. Pour la première fois, le camp présidentiel et l’opposition sont au coude à coude à l’Assemblée nationale.  Le pouvoir totalise 83 députés face, mathématiquement, à des coalitions dites d’opposition qui totalisent 82.

Publicités

Ainsi le chef de l’Etat, Macky Sall a-t-il pris un décret fixant la date de l’installation de la nouvelle Assemblée nationale, notamment la 14e législature, le 12 septembre 2022. Tous les députés de la mouvance présidentielle lui ont donné carte blanche pour désigner son candidat à la présidence de l’assemblée nationale.

Mais se pose aujourd’hui un véritable casse-tête pour Macky Sall, chef de la majorité qui a besoin d’une présence renforcée à l’Assemblée nationale pour bien gouverner. Des ambitions existent aussi bien dans son parti que parmi les partis alliés. Mais le contexte politique est délicat. Qui choisir pour porter les couleurs du Macky, du PSE, dans une Assemblée nationale pour occuper le Perchoir de l’Assemblée nationale serait accueilli à l’applaudimètre.

Aminata Touré, atouts et faiblesses

Aminata Touré, Présidente de l’Assemblée nationale ? Si le Président Sall n’a donné aucune indication sur celui ou celle qu’il choisira pour le Perchoir, l’hypothèse Aminata Touré l’hypothèse est agitée. Selon des sources, le chef de l’Etat roulerait pour Aminata Touré pour la présidence de l’Hémicycle. Mimi Touré qui fut la tête de liste de BBY lors des dernières législatives du 31 juillet pourra-t-elle tirer ainsi profit des fruits de ses efforts déployés lors de la campagne électorale.

En effet, contrairement à son successeur à la Primature, Mahammed Boun Abdallah Dionne, dont la reconduction à la tête du gouvernement a été facilitée par sa large majorité parlementaire obtenue avec 125 députés sur les 165 à l’issue des élections législatives de 2017 qui avaient enregistré la participation de 47 listes, Aminata Touré n’a pas eu cette chance. Avec seulement 8 listes en compétition, l’ancien ministre de la Justice a réussi à obtenir 82 sièges sur 83 requis pour avoir une majorité absolue à l’Assemblée nationale. Ce qui peut la handicaper d’autant plus qu’elle ne dispose pas de base politique. Ni à Dakar ni à Kaolack, sa ville natale.

Mais elle dispose d’un atout. Car, vu la physionomie de l’APR et de BBY et en raison du contexte, sa présence au Perchoir serait, pour le régime de Macky Sall et pour Macky Sall lui-même, un gage de crédibilité. Elle a une haute conscience de ses responsabilités et dispose d’une autorité atavique et naturelle qui l’amènerait indubitablement à imposer un code de conduite et le respect radical du règlement intérieur. Elle pourrait endiguer la désinvolture, la pagaille et les incongruités qui ont avili la 13e Législature.

Pape Diop, l’homme d’expérience mais…

Pape Diop, le « sauveur » du Sénégal, comme l’a surnommé le Président Macky Sall est également pressenti pour le Perchoir. Le ralliement de l’ancien maire de Dakar Pape Diop fut un choix décisif, puisqu’il permet au camp présidentiel d’obtenir 83 sièges, soit la majorité absolue.

Et Pape Diop est plus indiqué à présider la future Assemblée nationale en raison du faciès de l’APR et des guerres de positionnement qui minent ce parti.  Le parti de Macky Sall a beaucoup de responsables politiques. Mais il a peu, très peu de personnalités politiques. L’actuel patron de Bokk Gis-Gis serait bien dans ses fonctions pour avoir dirigé l’institution dans le passé. Mais le choix de Pape Diop pourrait s’avérait fatale. Car, la majorité présidentielle pourrait user du vote-sanction.

Mamadou Lamine Thiam, le candidat du compromis

Au sein de l’opposition, notamment au sein de l’intercoalition Yewwi-Wallu, quatre candidats se sont manifestés pour le Perchoir. Mamadou Lamine Thiam, Maire de Kébémer et tête de liste aux législatives du 31 juillet dernier de Wallu est en pole position pour porter le drapeau du Parti démocratique sénégalais et de ses alliés. Barthélémy Dias, Ahmet Aïdara et Cheikh Abdou Mbacké Bara Doli sont venu jouer les trouble-fêtes. Mais il appert que Me Abdoulaye Wade et Ousmane Sonko ont voté pour Lamine Thiam pour la présidence de l’Assemblée nationale. La candidature de Lamine Thiam a plus de chances de passer, parce qu’elle pourrait plaire à la coalition du pouvoir. « Lamine Thiam est un candidat de compromis, et plein d’expérience. Ancien questeur, il connait bien les rouages du Parlement, et n’est pas susceptible de chercher à créer des conflits au sein de l’Assemblée. C’est un homme de consensus », justifie-t-on.

 

Vérifier aussi

Mamadou Lamine GUEYE de « XALE YON » tire sur le régime: « On ne dirige pas un pays par des slogans »

La période de grâce pour Diomaye et Sonko est-elle arrivée à sa fin ?  Une question …