Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

2ème édition du salon de la Jeunesse de l’Emploi et de la Mobilité: La promotion et l’emploi des jeunes au cœur des débats du 22 au 24 Mai à Dakar

Le Premier ministre, Amadou BA a présidé, le lundi 23 Mai, la cérémonie d’ouverture de la 2ème édition du salon de la Jeunesse de l’Emploi et de la Mobilité au grand théâtre de Dakar. Un salon qui s’ouvre ce lundi 22 jusqu’au 24 mai à Dakar. Le thème de cette 2ème édition est: « Jeunesse, emploi et mobilité ». Un sujet à la fois crucial et intemporel selon le Premier ministre.

 La cérémonie d’ouverture de la 2ème édition du Salon de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Mobilité s’est tenue sous la présence de hautes autorités dont l’Ambassadeur de l’Allemagne au Sénégal et le Programme Migration et le Développement. Cette cérémonie réunis un esprit de coopération et de partenariat, conscients de l’importance de travailler ensemble pour relever les défis auxquels notre pays et le monde actuel sont confrontés a déclaré, le Premier ministre, Amadou BA. Selon lui, ceci traduit , un esprit de coopération et de partenariat, conscients de l’importance de travailler ensemble pour relever les défis auxquels notre pays et le monde actuel sont confrontés. Le sujet qui nous réunit aujourd’hui est à la fois crucial et intemporel : jeunesse, emploi et mobilité déclare le ministre.

Publicités

En effet, l’emploi et la mobilité des jeunes constituent un phénomène qui transcende les frontières et les époques, et qui mérite d’être compris et abordé de manière attentive et bienveillante. La mobilité est profondément enracinée dans la nature humaine. De tout temps, les êtres humains ont migré, se déplaçant d’une région à une autre, à la recherche de nouvelles opportunités, d’une vie meilleure, de la sécurité ou pour échapper à des situations difficiles.

Selon le ministre, l’Afrique est une terre riche en ressources et en talents. Néanmoins, nos jeunes sont parfois appelés à quitter leur pays en quête d’un avenir meilleur. La mobilité irrégulière représente une réalité complexe et multifactorielle, mais il est de notre devoir de comprendre les causes profondes et d’agir de manière proactive pour y remédier. En regardant vers le passé, nous pouvons tirer des enseignements précieux dans l’histoire. Aujourd’hui, nous devons puiser dans cet héritage pour promouvoir l’emploi et la création d’emplois au Sénégal et en Afrique. Nous devons investir dans l’éducation et la formation, donner aux jeunes les outils nécessaires pour développer leurs compétences et réaliser leur potentiel laisse t-il entendre.

Dans cette perspective, le Président de la République Macky Sall a mis en place des programmes ambitieux visant à former et à créer des emplois pour nos jeunes. Nous sommes témoins de son engagement sans faille envers la jeunesse sénégalaise, une conviction profonde que celle-ci est notre plus grande richesse, notre espoir et notre avenir. Vous l’avez compris, le Chef de l’État, à travers sa politique d’emploi, attache le plus grand prix au combat contre le chômage. Il a jeté les bases pour le déploiement du secteur privé dans les différents domaines de l’économique nationale. Ainsi, la Stratégie nationale de développement de l’artisanat, conçue par le Président de la République Macky Sall, a renforcé les compétences techniques des acteurs et amélioré la compétitivité des entreprises artisanales.

Le développement de la production locale dans le cadre de la stratégie nationale de souveraineté alimentaire a renforcé la création d’emplois dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche. Le développement des entreprises du secteur industriel a permis la mise en place d’écosystèmes favorisant la création et la réussite des entreprises locales.

Le Président de la République a entrepris des initiatives innovantes, telles que l’ANPEJ, le 3FPT, la DER/FR et plus récemment, le Programme « xëyu ndaw ñi ». Ce Programme d’urgence pour l’insertion socio-économique et l’emploi des jeunes, élaboré en avril 2021, a permis la création d’emplois et l’amélioration des conditions de l’entrepreneuriat, sur toute l’étendue du territoire national.

Après 2 ans d’exécution, le programme a permis de créer plus de 90 mille emplois durables dans tous les secteurs de la vie économique. Il a favorisé la formation de plus de 31 mille jeunes aux divers métiers. Sur cette même période, des financements ont été octroyés aux femmes et aux jeunes, à hauteur de 45 milliards entre 2021 et2022 au profit de plus de 140 mille bénéficiaires. Ce programme de formation et de création d’emplois est un véritable catalyseur de croissance économique et de développement social.

En fournissant des compétences adaptées aux besoins du marché du travail, il permet à nos jeunes de se forger un avenir meilleur, de sortir de la pauvreté et de prendre part activement à la construction d’une société plus juste et plus prospère. C’est dire que le Programme « xëyu ndaw ñi » va bien au-delà de la simple création d’emplois. Il incarne un véritable engagement envers l’autonomisation de nos jeunes. Il leur offre non seulement des moyens de subsistance, mais aussi une voie vers l’indépendance, la confiance en soi et la dignité.

 

Vérifier aussi

Casamance : Une convention signée pour aider des entreprises à se formaliser

Le cabinet du centre de gestion agréé (CGA /digital) a signé, jeudi, une convention avec …