Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Accord commercial multilatéral : Londres ouvre son marché avec le Sénégal
Accord commercial multilatéral : Londres ouvre son marché avec le Sénégal

Londres ouvre son marché avec le Sénégal

Le Developing countries trading scheme (Dcts),est le nouveau système d’échange que le Royaume-Uni (Londres) vient de lancer, d’après le gouvernement britannique, un projet qui  «sera l’un des systèmes commerciaux les plus généreux au monde en faveur des pays en développement» dont le Sénégal.

Un nouveau système d’échange britannique pour les pays en voie de développement, le Developing countries trade scheme. Un Dcts qui, selon le Royaume-Uni, «sera l’un des systèmes commerciaux les plus généreux au monde en faveur des pays en développement» dont le Sénégal. Les services diplomatiques britanniques au Sénégal renseignent que ce nouveau système «permettra à 100% des marchandises exportées du Sénégal de bénéficier d’un accès en franchise de droits au marché britannique. Il fera du Sénégal l’un des 10 principaux bénéficiaires au monde des économies tarifaires attendues, estimées à 2 milliards 400 millions de francs Cfa».

«Le nouveau système d’échange britannique est plus généreux que l’équivalent européen, en supprimant les droits de douane sur des produits supplémentaires, et va plus loin que tout autre membre de l’Organisation mondiale du commerce (Omc), en simplifiant les règles d’origine, permettant de produire plus facilement des produits utilisant des composants d’autres pays sans perdre le droit de franchise. Le nouveau système stimulera le commerce, la création d’emplois et la croissance, au Sénégal comme au Royaume-Uni, et renforcera notre sécurité économique. Le nouveau régime remplacera le système britannique de préférences généralisées et entrera en vigueur au début de 2023», mentionne les services diplomatiques britanniques au Sénégal dans un communiqué. Ils précisent que «le maïs doux et l’oignon feront partie des produits spécifiques du Sénégal qui vont bénéficier le plus de ce nouvel accord commercial. Le maïs doux, par exemple, ce sont plus de 12 milliards de francs Cfa d’exportations annuelles, qui bénéficiera, dès 2023, d’un accès en droits de franchise, comparé à un tarif actuel de 6000 francs Cfa pour 100 kg. L’oignon qui, quant à lui représente 4,5 milliards de francs Cfa d’exportations annuelles, bénéficiera d’une réduction de 8% des droits en franchise».

Citée dans le document, l’ambassadrice du Royaume-Uni au Sénégal a déclaré que «le Royaume-Uni et le Sénégal partagent la même conviction que le commerce libre et équitable est primordial pour la prospérité et le développement de nos deux pays. Ce nouveau système commercial a été conçu spécifiquement pour favoriser la croissance, la création d’emplois et l’intégration dans les chaînes de valeurs mondiales. Il répond directement à la demande de nos pays partenaires à l’Organisation mondiale pour le commerce et démontre l’engagement du Royaume-Uni à renforcer des relations mutuellement bénéfiques et à long terme avec le Sénégal».

Le Dcts, souligne l’ambassade, «couvre 65 pays d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amé­riques dont certains des pays les plus pauvres du monde. Il s’inscrit dans le cadre d’une initiative du Royaume-Uni visant à promouvoir un programme de libre-échange et de croissance dans le monde entier, en utilisant le commerce pour favoriser la prospérité et contribuer à éradiquer la pauvreté. Il simplifie les règles d’origine en rendant les règles spécifiques aux produits et les règles de cumul plus généreuses et plus faciles à suivre, supprime les droits de douane sur plus de 150 produits supplémentaires qui ont un intérêt stratégique pour les pays en développement».


Le nouveau système simplifie aussi «le calendrier tarifaire en éliminant les droits nuisibles et certains droits saisonniers, accorde l’accès aux préférences renforcées sur la seule base de la vulnérabilité économique pour les pays à faible revenu et à revenu moyen inférieur…».

Vérifier aussi

image1170x530cropped 1 3

Touchée par la guerre: Plus de 80 % de Gaza est sous ordre d’évacuation ou déclarée « zone interdite »

Des milliers de personnes à Gaza, fuyant les chars et les avions israéliens, ont entamé …