Top Infos
Top Infos

Actualités « Kogn bi « du 05/06/2022

Kogn bi du 05/06/2022: Le tribunal de Kaolack a donné hier son verdict dans l’affaire du bébé faussement déclaré mort à l’hôpital de la même localité…Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a rapporté ce mercredi « six nouveaux cas » de contamination liés à la Covid-19, hier,…Le domicile de Keb’s Thiam a été nuitamment cambriolé….Cette année, les opérateurs veulent se refaire une santé. Mais les premiers chiffres ne sont reluisants pour tous….la marche annoncée par le mouvement Frapp n’aura pas lieu…

Sursis pour l’aide-infirmière qui avait …

Publicités

Le tribunal de Kaolack a donné hier son verdict dans l’affaire du bébé faussement déclaré mort à l’hôpital de la même localité, puis envoyé à la morgue. Le nourrisson avait finalement perdu la vie. L’aide-infirmière a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis. Le parquet avait demandé la même peine lors du procès. Référencé par le district sanitaire de Guinguinéo le 1er mai dernier, bébé Souleymane Diallo a été pour un premier temps déclaré mort avant que le préposé à la morgue ne s’aperçoive de ses cris. Réadmis aux urgences, il décédera quelques heures plus tard.

… faussement déclaré mort bébé Diari

Le nouveau-né, en arrêt respiratoire, aurait été mis dans un carton pendant plus de 2 heures de temps après avoir été déclaré mort et envoyé à la morgue. L’enfant, qui avait toujours sa perfusion, a commencé à pleurer, quand son papa est venu récupérer le corps à la morgue. Ce sont les agents de la morgue qui ont constaté que le bébé était bien en vie, malgré le certificat de décès. « Revenu à la vie », l’enfant est finalement décédé dans la soirée du week-end après son retour en pédiatrie. L’aide-soignante de l’hôpital aurait eu une réaction choquante à l’égard du père du bébé lorsque celui-ci s’est plaint de la situation. « Demal foula nekh », [pars où tu veux] lui aurait-elle balancé à la figure. Le père désarçonné par autant de négligence, déplore cette situation et invite les personnels de santé à plus de responsabilité et de considération vis-à-vis des patients.

Covid

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a rapporté ce mercredi « six nouveaux cas » de contamination liés à la Covid-19, dont cinq issus de la transmission communautaire et un cas importé. Ces cas ont été enregistrés sur un échantillon de 980 tests virologiques, soit un taux de positivité de 0,61% . Six patients suivis dans les structures sanitaires et à domicile ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris, informe le bulletin quotidien du ministre.  Aucun cas grave n’est pris en charge dans les services de réanimation. A ce jour, 86.117 cas de Covid-19 ont été enregistrés au Sénégal dont 84.135 ont guéri de la maladie, tandis que 1.966 en sont décédés. Quinze patients sont encore sous traitement. 1.480.423 personnes se sont fait vacciner contre le coronavirus depuis février 2021, date de lancement de la campagne nationale de vaccination.

Keb’s Thiam cambriolée

Le domicile de Keb’s Thiam a été nuitamment visité. Alors qu’elle était dans les bras de Morphée, des voleurs ont escaladé le balcon de sa maison pour s’introduire dans sa chambre. Ils ont emporté des bijoux en or, un Iphone 11 Pro, deux Samsung Fold. Son salaire de ce mois a été aussi volé. C’est elle même qui donne l’information sur sa page Facebook. Revenant sur les faits, elle assure que la porte de sa chambre était fermée à clé et que les malfaiteurs sont entrés dans la maison en escaladant le balcon.

Orange, free, Expresso

Les années précédentes ont été rugueuses pour l’économie sénégalaise. Et le secteur des télécommunications n’a pas été en reste. Cette année, les opérateurs veulent se refaire une santé. Mais les premiers chiffres ne sont reluisants pour tous. Les opérateurs de téléphonie ont démarré l’année 2022, espérant qu’elle soit meilleure que les années précédente où l’effet Covid a beaucoup éprouvé l’économie. En ce début 2022, c’est Orange qui semble tirer son épingle du jeu. En effet, côté téléphonie mobile, l’opérateur historique a vu ses parts de marché passer à 57,8% à la fin du premier trimestre, contre 56,4% en décembre dernier. Free a reculé de 23,6% à 22,2% de décembre dernier à mars 2022. Expresso n’a pas fait mieux, puisqu’il a vu ses parts de marché décroitre de 18,3% à 18,2%. Pour le parc internet, les parts de marché de Orange ont grimpé à 67,02% durant le premier trimestre de l’année, contre 65,28% en décembre 2021. Son concurrent direct, Free, a enregistré une régression. L’opérateur a vu ses parts reculer de 23,7% à 21,9%. Expresso a, quant à lui, enregistré une légère remontée passant de 9,2% à 9,4%.

Sit-in reporté

Initialement prévue jeudi, la marche annoncée par le mouvement Frapp n’aura pas lieu. Guy Marius Sagna et Cie ont décidé de reporter leur manifestation à une date ultérieure. L’annonce de ce report a été faite ce mercredi 02 juin 2022, au cours d’une conférence de presse. À cette rencontre qui portait sur la marche suivie de rassemblement qui était retenue pour après-demain devant le ministère de la Santé,  Guy Marius Sagna a légitimé le report par le retour du Khalife général des Niassénes. ‘’Cette manifestation coïncide avec l’heure d’arrivée et de l’accueil du Khalife des Niassénes à l’Aéroport militaire Léopold Sédar Senghor de Dakar. Pour cette raison, il dit juger nécessaire, avec ses collaborateurs d’annuler la marche jusqu’à une date ultérieure. Toutefois, Guy Marius Sagna, par ailleurs, membre fondateur du Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp–France Dégage) a tenu à dire ses quatre vérités au préfet de Dakar. Il reproche à l’autorité territoriale d’avoir déclaré irrecevable la demande qu’ils avaient déposée pour informer celui-ci de leur volonté d’initier une marche avec pour motif, qu’ils n’ont pas mentionné l’itinéraire retenue.

Vérifier aussi

Dossiers IGE et affaire 1000 milliards : Aminata Touré apporte un démenti et oriente le nouveau régime

Suite à plusieurs polémiques, Aminata Touré dément avoir été épinglée et oriente le nouveau régime …