Agression de Maïmouna Ndour Faye : Les partisans de Sonko sur le banc d’accusé

La journaliste et directrice de la 7Tv, Maimouna Ndour Faye a été victime d’agression ce vendredi. Selon les informations rapportées par, elle a été attaqué par un individu qui lui a asséné trois coups de couteau avant de s’emparer de son sac. Sur ce, des accusations seraient portées à l’endroit de certaines personnalités politiques.

Selon des informations, l’arme du crime à été retrouvé par la Section de Recherches. Elle est d’ailleurs décrite comme un « couteau à pain ». On informe aussi que l’exploitation des enregistrements de vidéosurveillance a permis de démontrer l’innocence du vigile qui était présent sur les lieux au moment de l’agression.

Publicités

Sur ce, l’incident a rapidement été récupéré par la sphère politique. Dès le matin suivant l’agression, Madiambal Diagne, directeur du groupe de presse ‘Avenir communication’, a dénoncé l’acte sur les réseaux sociaux, pointant du doigt, de manière indirecte, Ousmane Sonko et ses partisans. Cette accusation a été suivie par celle de Barthélemy Dias, député et maire de Dakar, qui, sans nommer explicitement, a attribué la responsabilité à « ceux qui incitent les jeunes à la violence ». La tension a été exacerbée par des accusations directes sur des pages Facebook affiliées au pouvoir, visant spécifiquement Sonko et le parti Pastef.

Parmi les différents comptes présents sur les réseaux sociaux, on trouve celui de ‘Deug Dafa Neubou’, qui se consacre régulièrement à soutenir les initiatives du général Moussa Fall, à la tête de la gendarmerie sénégalaise, ainsi que celles du président Macky Sall. Ce compte a affirmé que l’incident impliquant Maimouna Ndour Faye avait été orchestré depuis l’étranger par des éléments perturbateurs associés à « SOSTEF », promettant que le responsable serait identifié rapidement. Cette déclaration dans le compte cité, comme plusieurs autres publiées sur ce compte, a été faite sans fournir de preuves concrètes, avec Ou encore la page plus connue, celle d’Anita Diop qui accuse : « À écouter El MALICK NDIAYE sur 7tv, tu sens qu’il est un des commanditaires oubien il sait qui a tenté d’assassiner MNF. Un crime n’est jamais parfait. » Cette page a l’habitude de publier des contenus hostiles à Ousmane Sonko.s accusations gratuites. Ou encore la page plus connue, celle d’Anita Diop qui accuse : « À écouter El MALICK NDIAYE sur 7tv, tu sens qu’il est un des commanditaires oubien il sait qui a tenté d’assassiner MNF. Un crime n’est jamais parfait. » Cette page a l’habitude de publier des contenus hostiles à Ousmane Sonko.

En réponse à ces allégations, El Malick Ndiaye, le porte-parole de la coalition Diomaye Président, a d’abord fermement condamné cet acte. Il a publié un communiqué officiel pour dénoncer ces faits et demander l’ouverture d’une enquête. De plus, il a pris la défense des partisans de Sonko en rejetant les accusations portées contre eux, considérant cela comme une tentative de nuire à la réputation et à la popularité du parti auprès de la population sénégalaise.

Un autre partisan d’Ousmane Sonko, le syndicaliste Dame Mbodj, a diffusé une vidéo hier. Il y conteste l’idée selon laquelle l’agression aurait été commandité par les partisans d’Ousmane Sonko. Il fait référence à un épisode où, lors de son émission, Maïmouna Ndour Faye posait des questions sur la libération potentielle de certaines personnes et les dangers qui pourraient en découler. Ces individus ont décidé de porter plainte contre la journaliste. Dame Mbodj argue que quelqu’un qui choisit la voie légale en portant plainte est peu susceptible de recourir ensuite à une agression physique contre cette même personne.

Toutefois, les premiers éléments de l’enquête suggèrent que l’agression est davantage un acte criminel qu’un acte politique. Cependant, l’affaire a été politisée, notamment parce que l’agression survient dans un contexte où Maïmouna Ndour Faye avait récemment posé des questions sur la libération de personnes accusées de crimes sérieux.

Source: Senego

 

 

 

 

 

 

Vérifier aussi

Diplomatie: Bassirou Diomaye Faye en visite en Gambie

Le Président de la République se rendra en Gambie, le samedi 20 avril 2024, apprend …