Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais : Amadou Ba est « déjà » arrivé à Paris
Séminaire intergouvernemental franco-sénégalais : Amadou Ba est « déjà » arrivé à Paris

Amadou BA, Président à l’assaut de l’emploi !

A Yoff frigo, cette place mythique et symbolique au cœur du milieu Lébou et devant
un parterre de professionnels de la pêche et de dignitaires réunis dans le cadre d’un
« Grand panel sur le secteur de la pêche », Amadou BA a revêtu ses habits de
candidat pour se dresser contre le chômage des jeunes.
Pour le coup, il était vêtu d’un caftan gris avec des mocassins noirs et entouré de
quatre panélistes fins connaisseurs du sujet : deux anciens ministres de la Pêche, un
Lébou fils du terroir et organisateurs de l’évènement M Abdoulaye Diouf Sarr et un
représentant des acteurs. Le décor est bien campé !
Un panel au format extraordinaire
D’emblée, il faut se féliciter du format choisi qui sort complètement de l’ordinaire
d’approche des hommes politiques où habituellement on privilégie des festivités
pêlemêle qui nous divertissent et nous dévient des vraies questions qui font avancer
le pays.
Ce panel a été l’occasion de rappeler les acquis dans le domaine de la pêche sous le
magistère du président Macky SALL avant de les challenger crument par les acteurs
concernés pour en extraire des points d’amélioration.
C’est le sens du balai d’orateurs (des GIE de la filières pêche, groupements de femmes,
mouvements associatifs etc.) qui se sont tous exprimés librement et sans ambages
pendant deux tours d’horloge devant un premier ministre patient, attentif et très
concentré sur ses notes.
En guise de réponse et après avoir obtenu le soutien indéfectible du président de la
République depuis Alger, le candidat Amadou BA a exposé avec rigueur et assurance
parfois un brin taquin à l’endroit du public d’abord sa démarche puis la solution.
La démarche Amadou BA
La démarche qui consiste à agir par secteur d’activité prisée par les populations dans
chaque région, part d’un postulat connu mais réel : « 1 sénégalais sur 4 habite à
Dakar » où l’essentiel des activités tournent autour de la pêche, l’artisanat avec les
sous-secteurs de la couture et de la coiffure.
Cela va sans dire que d’importants efforts seront faits à Dakar qui aura la part belle
pour soutenir des cibles comme les femmes et les jeunes.
Adepte du principe fort selon lequel « le problème du Sénégal est loin d’être politique
mais éminemment économique » comme du reste l’ensemble des pays en voie de
développement, Amadou BA appelle à plus de questionnement et de réflexion sur
des sujets économiques et qu’il est facile d’annoncer des mesures sans dire comment
y arriver.
Ce panel plus économique que politique, devrait inspirer l’ensemble des structures de
bases en direction de la campagne.
Le pacte républicain
Le salut devra forcément venir d’une concertation franche et institutionnalisée entre
les acteurs sur les pans entier de notre économique. C’est le sens de son « pacte
républicain » qui fondera l’ensemble de ses initiatives qui seront détaillées et partagées
au fur et à mesure que nous nous approchons des échéances électorales. Il constituera
la sève nourricière de son action avant et dans l’exercice des responsabilités.
Autre fait majeur dans l’approche BA, c’est l’annonce de la révolution dans la gestion
du secteur de la pêche qui en constituera le fer de lance à l’instar du rôle centralisateur
de la région de Dakar sur notre économie et sur le reste du pays.
La solution pour une souveraineté alimentaire
Les solutions apportées vont même au-delà des attentes et revendications exprimées
par les acteurs.
En plus des efforts considérables prévus et déjà exécutés dans le cadre des deux
premiers PAP du PSE qui sont concentrés dans l’érection d’infrastructures comme des
quais de pêche et des ports, Amadou BA accentuera son action pour ce qui concerne
la région de Dakar sur le développement de la filière pêche en agissant sur ses trois
segments que sont les volets artisanaux, industriels et la pisciculture.
Le volet humain n’est pas en reste puisqu’il est prévu de mettre en place des
programmes de formation au niveau des métiers de la pêche avec des prises en charge
en termes d’assurance des bien et des personnes pour une meilleure sécurité sociale
des intervenants de la filière.
L’idée est de tirer les potentialités de chaque activité de la filière vers le haut pour que
chaque maillon en tire pleinement les bénéfices. Les accords de pêche avec l’union
européenne seront revisités et modifiés en tenant compte de nos réalités afin d’étendre
les zones de pêche en haute mer. La sécurité de nos pêcheurs sera renforcée grâce à
l’accélération des programmes d’immatriculation des pirogues, de mise en place de
GPS et d’octroi de gilet de sauvetage.
A ces annonces spécifiques pour le compte de la filière pêche, il faudra ajouter la baisse
très prochaine du prix de l’électricité à hauteur de 25%, ce qui boostera grandement,
le pouvoir d’achat et diminuera durablement le coût de la vie des Sénégalais.
Au finish, la mise en œuvre de toutes ces mesures devrait aller dans le sens d’une
autosuffisance dans la sécurité alimentaire et la création de plus d’un million d’emplois.

Publicités

Touradou SOW
Responsable politique aux Parcelles Assainies

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …