Amnesty International: Seydi Gassama charge l’Etat et ignore les forces occultes

Le patron de Amnesty International ne donne pas carte blanche à l’Etat pour régler le problème des sénégalais. Pour lui, trop de choses se sont passées sans pour autant que l’Etat ait réagit pour éclairer la lanterne. Lors des dernières manifestations par exemple, il avait demandé l’ouverture d’une enquête indépendante pour fixer sur le sort des 12 victimes enregistrées sans grand succès.

Bien avant, c’était le sort des enfants talibés dont le statut devait être défini depuis une dizaine d’années mais sans aucun résultat tangible jusqu’ici. Pour toutes ces raisons, mais aussi pour ce qui se passe dans les prisons, où torturer est devenu un exercice habituel, Seydi Gassama réclame la lumière, même si pour l’instant il ne dispose pas encore de toutes les preuves pour charger. Il est temps, selon lui, que l’Etat montre un peu de bonne volonté à la recherche de la vérité.

Et ce n’est pas en vouvoyant ou en prenant partie pour une cause qu’il pourra se dédouaner devant la communauté internationale. Ainsi, exhorte t-il l’Etat à faire preuve de diligence et de vigilance, surtout cette année ou, malgré tout ce qui s’est passé, le rapport international de Amnesty n’a pas beaucoup fait cas des évènements que nous venons de vivre, il y a de cela un mois.

Check Also

Ligue des Champions : Teungueth FC fait un dernier cap sur les bords du Nil

Déjà assuré de finir dernier de son groupe de la Ligue des Champions, Teungueth FC …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR