Khalifa Sall
Khalifa Sall

Annonce du non candidature de Macky Sall: Khalifa Sall, « Le discours du président a été un fort moment libérateur »

Le leader de Taxawu Sénégal a accordé un entretien aux médias français France24 et RFI. Interpellé sur l’annonce du chef de l’Etat de ne pas se représenter en 2024, Khalifa Sall a indiqué que le discours de  Macky Sall avait délivré tout le pays. Cependant, tout au long de son entretien, l’ancien maire de Dakar ne cite aucunement le nom d’Ousmane Sonko,  dont il lui été rappelé son accusation à savoir, « N’est-ce pas le fruit d’un  deal d’un autre âge avec Macky Sall », et indiqué qu’il ne répondrait pas à des accusations futiles et infondées ». Khalifa Sall milite pour une prochaine élection présidentielle inclusive, où tous les candidats qui veulent participer pourront tous se présenter.

Le suspense est maintenant levé sur une éventuelle 3 e candidature du président Macky Sall pour l’élection de février 2024 depuis lundi, tout comme bon nombre d’acteurs politiques, Khalifa Sall leader de la coalition taxaw senegal s’en est réjoui lors d’un entretien sur RFI. « Le discours du président a été un fort moment libérateur à la limite puisque le président en annonçant sa non candidature a délivré tout le pays », a déclaré le leader de la coalition Taxaw Sénégal sur le renoncement du président Macky Sall  à briguer une troisième candidature.

Publicités

Félicitant cette décision favorable à leur requête, puisqu’il fallait le faire et il l’a fait dit-il du choix du chef de l’état, l’ancien maire de Dakar estime que la cause de cette grande surprise de la part de Macky Sall est, « la pression, la mobilisation social depuis 2021 jusqu’à juin 2023, donc avec les évènements meurtrières  dramatique que nous avons vécu ont certainement pesé dans sa décision mais ce qui est important c’est qu’il est fait une bonne lecture de la situation même si la pression international a joué »

Sa participation au dialogue national, « le fruit d’un  deal d’un autre âge avec Macky Sall »

Accusé par Ousmane Sonko d’avoir dealer avec Macky Sall pour son éligibilité avec la participation au dialogue, Khalifa Sall a indiqué qu’il n’a pas pour habitude de répondre à des accusations futiles et infondées. « Nous a Taxaw Sénégal avons l’habitude de participer à tous les dialogue et depuis lors je rappel à l’opinion national et international qu’en 2017, j’étais en prison nous avons été au dialogue, en 2018 aussi, j’étais en prison nous avons été au dialogue, en 2019 j’étais en prison nous avons été au dialogue, donc nous n’avons jamais raté une science de dialogue puisque pour nous , c’est l’exercice parfait pour régler tous les problèmes politiques auxquels notre démocratie est confronter », s’est il expliqué

Cependant, à la question est ce qu’il demande que la condamnation de Ousmane Sonko soit annulé pour qu’il puisse participer à la prochaine élection présidentielle, Khalifa Sall répond en évitant de citer leader de pastef en ces propos : je ne fais jamais de débat de personne, par contre je m’en tiens au principe, en prônant l’inclusion pour le scrutin présidentiel, cela suppose que tous les candidats aient la possibilité d’y participer ? Donc que ce soit un tel ou un autre, ne présente pas d’intérêt pour nous. Ce que nous voulons est que tous ceux qui aspirent à être candidat puissent le faire.

Rosita Mendy

Vérifier aussi

ligue des imams et prédicateurs du Sénégal

Demande de « sukaru koor » de certains imams à Diomaye Faye: La LIPS se démarque 

À travers un communiqué rendu public, la ligue des imams et prédicateurs du Sénégal (LIPS) …