Assemblée Nationale: Examen du projet de loi portant Code électoral, Karim Wade et Khalifa Sall retiennent leur souffle
Assemblée Nationale: Examen du projet de loi portant Code électoral, Karim Wade et Khalifa Sall retiennent leur souffle

Assemblée Nationale: Examen du projet de loi portant Code électoral, Karim Wade et Khalifa Sall retiennent leur souffle

Les députés sont convoqués aujourd’hui, jeudi 03 août pour une deuxième session extraordinaire. Au menu de cette rencontre prévue à 15h00, l’examen du projet de loi N°12/2023 modifiant la loi N°2021-35 du 23 juillet 2021 portant Code électoral.

L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire, ce jeudi 3 août à partir de 15 heures. Selon le communiqué, l’ordre du jour porte sur le projet de loi n°12/2023 modifiant la loi n°2021-35 du 23 juillet 2021 portant Code électoral. Le document précise que la Session extraordinaire sera close dès l’épuisement de l’ordre du jour fixé à l’article 2 du présent arrêté.

Publicités

Ce texte qui va être défendu par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Antoine Felix Abdoulaye Diome constitue le dernier acte législatif dans le processus de la «réhabilitation» de Karim Wade et de Khalifa Sall conformément aux accords obtenus dans le cadre des dernières concertations politiques tenues le mois de juin dernier.

L’examen de ce texte a été retardé un peu par le recours contre la modification de la loi 10/2023, introduit le 23 juillet dernier par le président du groupe parlementaire des députés de la coalition Yewwi Askan Wi, Biram Souley Diop et Cie devant le Conseil constitutionnel qui a déclaré irrecevable la requête des députés de l’opposition au motif que les requérants ont joint en lieu et place de la requête deux copies de la loi définitivement adoptée, une copie du projet de loi.

Vérifier aussi

La loi d’amnistie au Sénégal: Denis Ndour de la LDSH : « un député responsable ne devrait jamais voter une telle loi »

La loi d’amnistie au Sénégal: Denis Ndour de la LDSH : « un député responsable ne devrait jamais voter une telle loi »

La Ligue Sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) s’oppose à la loi d’amnistie pour les évènements politiques qui ont …