Baisse du prix du loyer et des denrées : 6603 commerçants convoqués, 2654 plaintes reçues

Bailleurs et commerçants récalcitrants ont été convoqués pour refus d’appliquer la baisse des prix des denrées alimentaires et ceux du loyer.

Publicités

Les contentieux entre bailleurs et locataires, commerçants et consommateurs se poursuivent. Ce, malgré la loi portant baisse des prix du loyer et l’arrêté fixant la baisse des prix des denrées alimentaires.

La Commission nationale de régulation du loyer des baux à usage d’habitation créée un peu plus d’un mois, continue de recevoir des complaintes de locataires.

Le ministre du Commerce faisait le point, hier, sur l’application des mesures de baisse des prix du loyer et de certaines denrées.

Pour ce qui est de l’application de la mesure de baisse du loyer, 2654 plaintes ont été déposées par les locataires.

Parmi elles, 1000 ont été réglées à l’amiable par la CONAREL, dit-il. Pas moins de 1805 réclamations er 4161 appels téléphones ont été reçus par la Commission nationale de régulation du loyer des baux à usage d’habitation au début du mois de mai 2023.

Pour ce qui est de l’application de la mesure de baisse, il y a toujours des récalcitrants. Mais le ministre du Commerce qui faisait face aux députés hier jeudi, a déclaré que l’Etat assure le contrôle.

Ainsi, il a souligné que 6603 commerçants ont été convoqués, 148 millions d’amende administrées pour pratique de prix illicites et 1137 tonnes de produits saisis.

« Nous avons noté un taux d’effectivité de 68%. C’est-à-dire que sur 100 commerces, 68 appliquaient les nouveaux prix et 32% n’appliquent pas », a indiqué Abdou Karim Fofana.

Vérifier aussi

Transport ferroviaire

Transport ferroviaire : Relance du trafic entre Thiés et Diamniadio 

Dans un effort significatif visant à revitaliser le réseau ferroviaire, le ministre chargé du Développement …