Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
images 10

CAMPAGNE ÉLECTORALE : Anta Babacar Ngom et Bassirou Diomaye Faye, comme à la borne fontaine

Les candidats ont juste 24h pour tenter de convaincre les plus indécis. Des candidats qui restent dans le nord, d’autres le sud. Khalifa touche la pêche et l’environnement, Mame Boye Diao pour la réforme de l’enseignement supérieur.  Mais les deux candidats dont Diomaye Faye et Anta Babacar Ngom ne se font pas  de cadeau. Comme à la borne fontaine 

Anta Babacar Ngom menace Diomaye Faye 

Publicités

Ça vole bas entre Bassirou Diomaye Faye et Anta Babacar Ngom. Entre les deux candidats, c’est la réponse du berger et de la bergère. En effet, la déclaration faite par Anta Babacar Ngom : « Sonko n’est pas Diomaye et Diomaye n’est pas Sonko »  reste une pilule amer pour les partisans de Diomaye Faye. Hier dans le département de Mbour, Anta Babacar Ngom a encore récidivé en lui (Ndlr : Bassirou Diomaye Faye)  de ne plus  aborder la question de Ndengler dont le père de Anta Babacar Ngom serait mêlé.

Une affaire qui a fait couler beaucoup d’encre. Selon Anta Babacar Ngom,  Diomaye n’a aucune expérience en matière de gestion. « On dirait que ce dernier n’a pas de programme ni de progrès. Il faut être utile à son peuple. Son seul programme est le sujet de Ndengler. Il n’a pas créé d’emploi aux jeunes. Il fait qu’il relève le niveau et arrêter cette usurpation d’identité. Je lui demande d’arrêter de nous accuser faisant croire aux populations que nous avons usurpées le foncier à Ndengler pour contracter une dette auprès des banques. Je lui servirais une citation directe. Qu’il arrête !»  a asséné Anta Babacar Ngom.  Sur un autre chapitre,  elle entend mettre l’accent sur un programme de réforme foncière pour les populations de Djilax et de Ndengler et partout au Sénégal.

 Amadou Ba promet 1000 milliards pour désenclaver la Casamance

Le candidat de la majorité était attendu hier  dans le sud (en Casamance) dans la matinée. Il a été accueilli par des responsables qui ont déroulé le tapi rouge. Pour cette étape, il annonce un plan spécial avec un programme spécial de développement. « Il y a deux mois, je suis passé ici et j’avais dit au nom du président Macky Sall une enveloppe de 1000 milliards de francs CFA qui doit être dégagée sur les trois années à venir. Et ce programme est uniquement pour la région de Ziguinchor. Je m’y engage cette année », a déclaré le candidat de la majorité. 

A l’en croire, ce programme devant leur permettre de pousser la Casamance à devenir le grenier du Sénégal. « Dès le mois de juin, les projets vont démarrer. Je veux que les jeunes et les femmes de la Casamance aient un travail. Nous allons œuvrer pour la réduction du coût de la vie. La jeunesse ce n’est pas l’avenir pour nous, c’est le présent », a ajouté Amadou Ba. Le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar compte aussi former un gouvernement d’union et de convergence pour que « l’expérience que nous avons vue puisse être amplifiée et approfondie”, a dit l’ancien Premier ministre. »

Kalifa Sall, en croisade contre l’érosion côtière et la brèche

Présents dans la région de St louis, Khalifa Sall est allé à la rencontre des  hier. Il a dénoncé le manque de compassassions à l’endroit des pêcheurs qui semblent avoir perdu leur espace.   Par ailleurs, il a déclaré vouloir faire face à l’érosion côtière et à la brèche qui en cesse de faire des victimes. « Nous devons trouver des solutions idoines face à cette brèches de même que les licences de pêche et les populations qui vivent dans les conditions doivent  être de vieux souvenirs. Nous allons trouver des solutions », a déclaré Khalifa Sall.

Mame Boye Diao, pour des réformes de l’enseignent supérieur

Dans la région de Kaffrine, le candidat Mame Boye Diao a dénoncé les conditions de vie des jeunes surtout pour ceux qui sont dans les universités  de Dakar ou de l’Ugb. « Les jeunes ont envie de changement et d’un nouvel élan. Et il faut travailler sur la base d’un autre programme et les jeunes semblent être perdus.  C’est alarmant ce qui se passe à l’Ucad. Des jeunes qui ont le Bac mais qui restent des mois sans apprendre. Ce qui constitue une désarticulation de l’offre de formation et la formation professionnelle. Ce qui est dommage. Nous allons corriger  ces tares », a-t-il promis. 

Mahammed Boun Abdallah Dionne gravement malade, son Directoire dément

 Le candidat de la coalition Boun Dione 2024 en l’occurrence Mouhamad Boun Abdallah Dionne, serait-il gravement malade et qu’il allait être évacué ? La question mérite d’être posée. Pour rétablir la vérité, son directoire de campagne s’est fendu d’un communiqué pour démentir de telles suppositions. « Le Directoire de la coalition DIONNE2024 dément formellement l’information selon laquelle le candidat Mahammed Bon Abdallah

DIONNE serait gravement malade », peut-on lire dans le communiqué. Ledit directoire a précisé que Mahammed Boun Abdallah DIONNE est et reste dans la course à la présidentielle du 24 mars 2024. Le candidat « est bien portant et reçoit des leaders politiques de tous bords pour renforcer sa grande coalition et est en contact permanent avec les membres de son Directoire de campagne. . »
 

 MOMAR CISSE

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …