Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 7 14

Chantiers de réparations navales de Dakar : Bassirou Diomaye Faye convoque l’ancien ministre de la pêche et le DG de la Sirn

Le nouveau gouvernement accorde une attention particulière aux contrats conclus à la fin du mandat de Macky Sall, et l’accord entre le Sénégal et la Turquie, « Dakar Naval-Ozata Shipyard », en fait partie, impliquant des intérêts estimés à environ 80 milliards de francs CFA. Selon les informations, le président Diomaye Faye a convoqué l’ancien ministre de la Pêche Pape Sagna Mbaye et le Directeur général de la société des infrastructures de réparation navale de Dakar pour discuter de cette affaire.

Déjà, les intérêts tournent autour de 80 milliards de francs CFA, estime le quotidien d’information. La source évoque aussi l’intervention du président sortant, Macky Sall, indiquant que « quelques jours avant son départ, (celui-ci) avait porté son choix sur le groupement sénégalo-turc ‘’DakarNaval-Ozata Shipyard’’ pour bénéficier de la nouvelle concession » après l’expiration des 25 ans de la convention alors attribuée à Dakarnave.

Publicités

L’attention se porte également sur la décision du président sortant, Macky Sall, d’attribuer la nouvelle concession au groupement sénégalo-turc « DakarNaval-Ozata Shipyard » juste avant son départ, après l’expiration de la convention de 25 ans précédemment accordée à Dakarnave, informe le journal. « DakarNaval-Ozata Shipyard » a remporté l’appel d’offres avec une offre jugée plus attractive, obtenant 79 points contre 69 pour son principal concurrent, le consortium « Damen-Atmar-Maritalia ».

L’entreprise turque a proposé un ticket d’entrée de 3 milliards de francs CFA, contre 550 millions pour Damen. Elle a également offert des conditions plus avantageuses en matière de prise en charge des impératifs du service public, de sécurité et de défense nationale, en tenant compte du caractère sensible et stratégique de l’exploitation des chantiers navals. En plus de l’actionnariat, avec 70 % détenu par l’État et les opérateurs privés sénégalais et 30 % pour le partenaire turc, les retombées financières sont estimées à 107 milliards FCFA.  Cependant, le consortium « Damen-Atmar-Maritalia » a contesté la procédure devant l’Autorité de Régulation de la Commande Publique (ARCOP), qui a prononcé une suspension provisoire et demandé des clarifications à la SIRN.

Le nouveau ministre des Pêches, Fatou Diouf, a reçu des instructions du président sénégalais de suivre cette affaire de près.

Vérifier aussi

presse 1080x900 1 e1718033086725

Secteur de la Presse: Ousmane Sonko parle encore et avertit! La menace ne passera pas

Comme il a l’habitude de le faire lorsqu’il était dans l’opposition, défoulé comme pas possible, …