Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Colombie : La mise en œuvre de l’accord de paix et la promotion du dialogue sont « inextricablement liées »
Colombie : La mise en œuvre de l’accord de paix et la promotion du dialogue sont « inextricablement liées »U.N. Secretary General Antonio Guterres embraces Colombia's President Ivan Duque before addressing the media at the end of Guterres' visit to mark five years since the signing of a peace deal between the FARC rebels and the Colombian government, in Bogota, Colombia November 24, 2021. REUTERS/Luisa Gonzalez

Colombie : La mise en œuvre de l’accord de paix et la promotion du dialogue sont « inextricablement liées »

La mise en œuvre intégrale de l’accord qui a mis fin à cinq décennies de conflit en Colombie et la promotion du dialogue avec les groupes armés pour réduire la violence sont essentielles pour consolider la paix dans le pays, a déclaré jeudi le Représentant spécial de l’ONU, Carlos Ruiz Massieu, au Conseil de sécurité.

Les deux objectifs sont des aspects importants de la politique de paix totale du gouvernement et sont devenus « inextricablement liés », a-t-il souligné. « Il est difficile d’envisager que l’un réussisse pleinement sans l’autre, étant donné les réalités sur le terrain dans de nombreuses zones touchées par le conflit, où la violence des groupes armés restants est un obstacle majeur à la mise en œuvre de l’accord de paix du pays, et où une mise en œuvre insuffisante alimente également les conditions de cette violence », a-t-il ajouté.

Publicités

M. Massieu présentait le dernier rapport de la Mission de vérification de l’ONU en Colombie, mise en place au lendemain de la signature de l’accord de paix entre les autorités et les rebelles des FARC-EP en 2016.

La Mission vérifie la réintégration des anciens combattants dans la vie politique, économique et sociale. M. Massieu a indiqué que le Président colombien Gustavo Petro et l’ex-commandant des ex-FARC-EP, Rodrigo Londoño, se sont rencontrés récemment dans la capitale, Bogotá. Ils ont également effectué une visite conjointe dans une zone où un groupe armé illégal avait menacé des dizaines d’anciens combattants et leurs familles.

L’envoyé de l’ONU a déclaré que ces événements « sont un exemple de la façon dont les parties peuvent travailler ensemble pour relever les multiples défis auxquels est confronté le processus et faire avancer sa mise en œuvre ».

Pour la première fois, le rapport de l’ONU sur la Colombie couvre également des questions liées aux chapitres de l’accord de paix sur la réforme rurale globale et les questions ethniques, conformément à une résolution du Conseil de sécurité adoptée en janvier. Ces dispositions vont de l’apport d’infrastructures et d’investissements indispensables dans les zones rurales reculées à la réparation des impacts spécifiques subis par les communautés ethniques pendant le conflit.

M. Massieu a déclaré que la Mission des Nations Unies coopère avec le gouvernement et les entités étatiques, et que les mécanismes créés dans le cadre de l’accord de paix s’efforcent de répondre aux attentes des citoyens des communautés de petits agriculteurs, autochtones et afro-colombiennes. « C’est précisément dans ces zones rurales, et pour ces populations vulnérables, que nous pouvons voir à nouveau comment des mises en œuvre plus complète des processus d’accord et de dialogue avec les groupes armés peuvent se renforcer mutuellement », a-t-il déclaré.

Vérifier aussi

Burkina Faso : La transition prolongée de (05)cinq ans.

Le capitaine Ibrahim Traoré, qui a renversé le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba et assuré la …