Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Manifestation devant la maison de Ousmane Sonko: Le préfet s'oppose à la volonté de "Frapp"
Manifestation devant la maison de Ousmane Sonko: Le préfet s'oppose à la volonté de "Frapp"

Condamné à 2 ANS de prison ferme: Sonko bientôt cueilli !

Malgré sa condamnation à deux ans de prison ferme, Ousmane Sonko n’est pas arrêté. Pourquoi ? Le ministre de la justice en avait donné les réponses qui, aujourd’hui, sont frappées de caducité. Si bien que rien ne semble plus s’opposer à l’arrestation du maire de Ziguinchor qui devrait être effective dans les tout prochains jours.

« Ousmane Sonko pourrait être arrêté à tout moment ». Ces précisions du ministre de la justice étaient de rigueur au lendemain du prononcé du verdict de la chambre criminelle dans l’affaire ‘’Sweet Beauté’’. Quelques jours plus tard, Ismaïla Madior Fall apportait une petite variation dans son propos. Pour le garde des sceaux, le leader de Pastef n’avait pas été arrêté parce que « la décision de justice n’était pas encore disponible ». Aujourd’hui que cet acte de jugement est accessible, la machine semble mise en branle et devrait aboutir à l’arrestation du concerné. Qui, selon une source de Rewmi Quotidien, « est imminente ».

Publicités

En effet, derrière la scène de l’Assemblée nationale qui attire l’attention des Sénégalais, avec le projet de révision constitutionnelle notamment, se préparerait activement la prise du maire de Ziguinchor. Et, toutes les dispositions auraient été prises dans cette perspective. Cette nouvelle annonce est d’autant plus recevable que le président de la République lui-même avait promis de « faire respecter les décisions de justice ». Cet engagement, contenu dans son message à la nation du 3 juillet dernier, a été récemment confirmée dans les colonnes du journal Le Monde.

Interrogé sur une éventuelle arrestation de l’opposant Ousmane Sonko, le chef de l’Etat sénégalais précisait : « Celui qui doit être arrêté doit l’être ». Jugé et condamné par contumace le 1er juin 2023 pour « corruption de la jeunesse » dans l’affaire qui l’opposait à la masseuse Adji Raby Sarr, Ousmane Sonko, jouit toujours d’une certaine liberté, même si son domicile est barricadé depuis le 28 mai dernier, 48 heures avant ce procès au sortir duquel, il a écopé de 2 ans de prison ferme. Un verdict qui avait plongé le pays dans une violence inouïe, particulièrement meurtrière.

Elhadji Mansor Ndiaye

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Aprés 100 jours au pouvoir: Les premières réformes de Bassirou Diomaye Faye

Après 100 jours à la tête du Sénégal, le président Bassirou Diomaye Faye est confronté …