Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Cour des Comptes: Un rapport qui risque de finir sous le coude de Macky Sall
Cour des Comptes: Un rapport qui risque de finir sous le coude de Macky Sall

Cour des Comptes: Un rapport qui risque de finir sous le coude de Macky Sall

« Quelle suite donner au rapport de la Cour des comptes ? » est la question qui taraude l’esprit de bon nombre de sénégalais.  Chaque jour, la presse fait état de manquement dans la gestion des fonds forces Covid 19. Selon Alioune Tine, et Moundiaye Cissé respectivement  fondateur d’Afrikajom center  et de l’Ong 3D, il faut des sanctions à hauteur de la faute.

Publicités

Ce énième rapport risque de se retrouver sous le coude du président de la République. Telle est l’inquiétude de Alioune Tine. Interpellé sur la question des scandales et détournements  de fonds sans  suite connue, Alioune Tine estime qu’il faut que  Macky réagisse car ayant connu une période d’unité de la république des sénégalais face à cette épidémie. « Il avait tendu la main à tout le monde et des vies ont été emportées à cause de cette pandémie. Il faut  face à ce scandale  qui est innommable qu’il demande des poursuites car la Cour des comptes, l’Ige, l’Armp font la Une des journaux », se désole-t-il.

A l’en croire, les gens qui se permettent  d’avoir des effets pervers, pires que le trafic de drogue sont couverts et protégés par une espèce d’impunité et c’est inacceptable dans une république  où nous avons pas mal de misères. Il note que la criminalité dans nos textes doit être revue car la corruption gangrène  l’Etat, l’Administration et comment avoir une confiance en cette élite, en cette administration et quand on regarde le rapport, des acteurs qui n’ont rien à voir avec des médecins vendent des matériels médicaux ! « La démarche est coupable et les fautifs sont conscients qu’ils sont protégés. Cette protection doit être levée et que la justice se fasse et que les recommandations soient appliquées. Il faut une loi qui oblige le procureur de la République à poursuivre toutes les personnes citées. On a entendu Seynabou Ndiaye Diakhaté interpeller Serigne Bassirou Guèye  pour lui dire qu’il a 17 dossiers sous le coude. Poursuivez ! Mais c’est comme si l’Ofnac était dirigée par des leaders d’ONG », peste Alioune Tine. Selon lui,  ce sont les Ong qui font la pression, mais en réalité, les mécanismes de cette nature agissent et ne parlent pas seulement.

 « Dilapidation des deniers : Un acte criminel »

Pour Moundiaye Cissé de l’Ong 3D, il faut réagir. « Il est temps que Macky se saisisse de ce rapport là car nous aussi nous sommes en train de préparer un atelier sur le rapport fonds forces  Covid 19 et une  déclaration  de la société civile et avec les citoyens. Ce fonds a fait suite autour d’un consensus et autour de Macky Sall le Président de la république. On se rappelle que toutes les forces vives s’étaient mobilisées pour le mettre sur pied. « Aujourd’hui, c’est désolant de constater que des tiers se sont permis de dilapider l’argent du contribuable.  Un carnage, c’est un acte criminel », regrette-t-il. Et de poursuivre : « Les rapports d’audit, des corps de contrôle se suivent et se rassemblent car nous n’allons pas accepter que ces rapports-là dorment dans les tiroirs. Des citoyens se sont mobilisés pour contribuer. L’opposition aussi et la société civile, les syndicats, bref tout le monde avait répondu présent pour lui permettre d’y aller et de faire face. On constate que  cet argent a servi à une poignée de personnes qui se sont enrichies sur le dos des citoyens. »

Dans un contexte où les hôpitaux  étaient plongées  dans le noir et manquaient de tout, il y a eu des personnes qui sont décédées par manque  d’oxygènes dans les structures de santé, Moundiaye Cissé dénonce cet acte et fait savoir qu’ « en même temps, les personnes se sucraient sur le dos  des citoyens. Nous allons nous mobiliser, tout est concentré entre les mains de Macky Sall  et le suivi sera fait. »Cet accaparement  des fonds reste une pilule amère.

S’agissant des recommandations, tous deux sont d’avis qu’elles doivent être suivies d’effet et pas seulement de préserver le crime. « Nous allons exploiter le pétrole et le gaz. Si nous assistons à ce massacre de cette nature,  comment pouvons-nous avoir confiance à la gestion et  à la gouvernance de ces ressources. C’est à un autre niveau », redoute Alioune Tine. Même son de cloche pour  Moundiaye Cissé qui explique que le seul traitement judiciaire ne suffit pas. « Il faut un cadre de suivi des recommandations de la Cour des comptes. On a l’habitude de nous proposer des commissions. C’est le cas suite à la pression des uns et des autres sur le dernier rapport. Donc il ne faut pas faire du dilatoire et pluri-factoriel. Ce sont les ressources de tout le monde avec plus de 20 milliards dilapidés. Macky est interpellé et c’est lui-même qui doit s’adresser aux sénégalais », rappelle M Cissé.

 

MOMAR CISSE

 

Vérifier aussi

telechargement 11 7

Urgent! Politique: Ma Diakhaté Niang quitte Takhawou Sénégal

Khalifa Sall et le mouvement Taxawu Sénégal viennent d’enregistrer une autre défection. En effet, « …