Covid-19: l’Inde s’est retrouvée à court de vaccin depuis quelques jours

L’Inde a lancé sa campagne de vaccination en janvier, dans un contexte de diminution des cas et d’optimisme. Le Serum Institute of India (SII), le plus grand fabricant de vaccins au monde, était censé fournir la plupart des vaccins alors que le pays se dirigeait vers un objectif ambitieux : couvrir 250 millions de personnes d’ici juillet.

Dans le cadre d’un programme dirigé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Inde a même exporté des vaccins vers les pays qui en avaient besoin.

Mais trois mois plus tard, le nombre de cas et de décès dus au Covid augmente dans tout le pays. Sur une population de 1,4 milliard d’habitants, seules 26 millions de personnes ont été totalement vaccinées, et environ 124 millions ont reçu une seule dose. Le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi a annulé les exportations, revenant sur ses engagements internationaux. Pire encore, les stocks de vaccins dans le pays sont presque épuisés, et personne ne sait quand d’autres arriveront.

Mercredi après-midi, heure locale, alors que des millions d’Indiens tentaient de s’inscrire en ligne pour recevoir le vaccin Covid, le portail de vaccination et les applications qui l’accompagnent se sont plantés. À partir du 1er mai, l’Inde élargit la vaccination à environ 600 millions de personnes supplémentaires, afin de couvrir les 18-44 ans. Mais CoWin, comme on appelle la plateforme, n’a pas pu faire face à la situation.

Il ne s’agit là que d’une fraction des 600 millions de personnes nouvellement éligibles pour un vaccin. Il y a aussi environ 200 millions de personnes de plus de 45 ans qui n’ont pas encore reçu leur deuxième vaccin.

Selon les experts, le gouvernement aurait dû finir de vacciner les personnes de plus de 45 ans avant d’ouvrir davantage le programme, surtout lorsque l’offre était faible. En fait, cela semblait être le plan jusqu’au 6 avril, date à laquelle le ministère de la santé a déclaré que la campagne ne pouvait pas être simplement “accélérée” et qu’il n’envisageait pas encore de l’étendre à tous les adultes.

Depuis l’annonce, ceux qui n’ont reçu aucune dose ou une seule dose jusqu’à présent font la queue devant les centres avant que les stocks ne s’épuisent, ce qui augmente le risque d’infection. Mais ce n’est pas le seul facteur qui a plongé la campagne de vaccination de l’Inde dans le chaos.

Check Also

Lod

Conflit israélo-palestinien: Etat d’urgence à Lod

Lod , face à l’ampleur des tensions opposant Arabes et Juifs, l’état d’urgence a dû …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR