Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Élection Présidentielle de Février 2024: Alioune Sarr déclare sa candidature
Élection Présidentielle de Février 2024: Alioune Sarr déclare sa candidature

Élection Présidentielle de Février 2024: Alioune Sarr déclare sa candidature

Face à la presse ce samedi, l’ancien ministre du tourisme et des transports aériens a déclaré sa candidature à l’élection présidentielle de février 2024. Porté par une coalition dénommée Convergence pour une Alternative Progressiste (Cap 2024),  Alioune Sarr promet la mise en place de plusieurs réformes notamment dans le domaine de la justice, de la bonne gouvernance, de la fiscalité…

C’est officiel, Alioune Sarr sera candidat à l’élection présidentielle de février 2024. Après plusieurs rumeurs sur sa  candidature, le maire de Noto Diobasse vient de confirmer sa volonté de briguer les suffrages des Sénégalais en 2024. Comme beaucoup de candidats déclarés, Alioune Sarr a fait un tas de promesses qu’il compte tenir si toutefois il est élu selon ses dires. En effet, Alioune Sarr compte réduire les pouvoirs du Chef de l’Etat en limitant ses domaines d’intervention. Il s’agit pour lui, de faire en sorte que le président de la République ne soit plus chef de parti mais également d’enlever au chef de l’État sa fonction de président du conseil supérieur de la magistrature. Ces réformes visent à renforcer la séparation des pouvoirs selon Alioune Sarr. C’est dans cette dynamique d’ailleurs que l’ancien ministre du commerce, toujours dans ses réformes institutionnelles, propose la création d’une cour constitutionnelle qui va remplacer le conseil constitutionnel dont les membres qui la composent seront choisis par les magistrats eux même.

Publicités

Cette réforme va favoriser l’indépendance de la justice  d’après lui. S’agissant de la gouvernance locale, le président de la coalition Convergence pour Alternative Progressiste préconise des réformes fiscales. Ainsi, il prône la création et la collecte d’impôts locaux qui seront sous le contrôle des institutions spécialisées de l’État central. Cette réforme va permettre aux collectivités territoriales, selon Alioune Sarr, d’avoir une meilleure prise en charge des maux auxquels sont confrontées les populations locales. Mais mieux, le leader de Convergence pour Alternative Progressiste estime que cette réforme fiscale va renforcer le système de santé de proximité avec l’équipement des postes de santé en matériels médicaux plus adaptés à la réalité.

Ainsi, au-delà du système de santé de proximité, Alioune Sarr promet « des investissements publics massifs » de l’Etat et la promotion de l’investissement privé dans le domaine sanitaire pour, dit-il, permettre aux populations d’avoir accès à des services de santé de qualité. Toujours dans ses promesses, l’édile de Notto Diobasse prévoit la mise en place d’un « conseil consultatif des Sénégalais de l’extérieur ». Ainsi, conscient du rôle très important que joue la diaspora dans la vie quotidienne des Sénégalais, le candidat déclaré préconise l’augmentation du nombre de députés dédiés à la diaspora sur la liste proportionnelle après une concertation avec les acteurs politiques et la société civile.

Alioune Sarr veut, selon lui, une Assemblée nationale beaucoup plus inclusive qui prendrait en considération les problèmes des Sénégalais de la diaspora. Sur un registre, le candidat déclaré à l’élection présidentielle a abordé la question du troisième mandat qui occupe le centre des débats. Pour Alioune Sarr, deux mandats sont largement suffisant pour un président de la République. 

EL HADJI MODY DIOP (stagiaire)

Vérifier aussi

Meurtre de l’oncle de Birame Souleye Diop à Thiès : Du nouveau

L’enquête sur le meurtre de Assane Diop, du nom du vigile tué au marché Nguélaw …