GO : Du sable dans le couscous de Racine Talla

Les populations de son quartier Guédiawaye sont pêle-mêle. Plus question de grignoter leurs domaines fonciers pour nourrir des appétits d’entrepreneurs immobiliers.

Plus question non plus de céder le seul espace foncier qui leur reste contre de chimériques infrastructures locales comme c’est souvent le cas avec beaucoup de municipalités qui se retrouvent gros jean comme devant.

Donc à leur maire Racine Talla et à ses amis qui veulent, disent-ils, leur construire une grande école sur ce terrain, les populations de Guinaw-Rail disent niet. Non merci ! Des propositions comme ça, elles commencent à en avoir ras-le-bol et pour ce qui est des établissements scolaires, elles trouvent qu’il y en a suffisamment dans la zone pour encore aller ouvrir des classes inopportunes.

Elles se disent d’autant plus satisfaites de leur sort qu’elles ont entendu parler d’un fameux budget de près de 60 millions de francs qui avait été alloué au maire-directeur de la RTS et qui ont été, semble-t-il, engloutis par de soi-disant réparations du parc automobile.

Mais qui aura le dernier mot entre les populations et leur édile, quand on sait que la mode est au titre foncier authentique ou authentifié ?

 CEBE

Check Also

Le découpage de tous les dangers

Les populations de Bambilor et de Jaxaay se sont révoltées pour protester contre le projet …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR