Impactés du Ter : Le chef de l’Etat pose un acte d’apaisement
Impactés du Ter : Le chef de l’Etat pose un acte d’apaisement

Impactés du Ter : Le chef de l’Etat pose un acte d’apaisement

Le collectif national des impactés du Ter peuvent souffler un ouf de soulagement après le décret du Chef de l’Etat qui vient concrétiser une victoire parmi d’autres revendications.

Ce samedi 19 Juin 2021, le collectif National des impactés du Train Express régional (TER) s’était donné rendez-vous au rond-point Tally Diallo pour la grande marche pour se faire entendre. Un plan d’action que les membres du collectif avaient pris comme alternatives pour se faire entendre concernant leurs revendications concernant l’acquisition de leurs terrains, leur site d’habitation, les chèques de vulnérabilité entre autres.

Après avoir formuler la menace d’assiéger les rues de Thiaroye la semaine dernière, les autorités administratives ont fini par trouver un gain de cause sur leurs revendications. A la place de cette grande mobilisation citoyenne, c’est un point de presse qui a été tenue par l’ensemble des impactés.

Le président national du collectif, Macodou Fall dans son allocution a fait savoir que cette mobilisation devait se tenir exactement mais l’autorisation de marche n’a pas été délivré par le préfet de Pikine. En plus, lui et quelques membres du bureau ont été reçus en réunion, ce vendredi tardivement avec le gouverneur, les représentants de l’Apix pour les informer qu’effectivement le président de la république Macky Sall a signé le décret donnant l’avis favorable à la commission de contrôle des opérations domaniales constituée à domicile. Un document qui explique que les terrains sont disponibles sur le site de Lac rose et ceci depuis le 06 Avril 2021.

Des lors, le collectif a pris la décision du sursoir a cette marche d’ici Jeudi date à laquelle, ils ont été notifiés pour la visite des sites et la rencontre avec les éléments de l’Apix pour la viabilisation des terrains.

A travers cette rencontre, il y avait également les représentants du collectif de Sébikhotane qui sont aussi concernés par les impactes du Ter. Par ailleurs, ils disent ne plus vouloir de cette infrastructure dés lors que l’état ne donne encore aucunes explications sur leurs futurs une fois que ce train express régional fera son entré dans cette localité.

« Entre temps, on reste à l’écoute d’ici à Jeudi pour savoir si ces mesures prises dans ces documents qu’on a entre les mains seront appliquées ou pas. Au cas échéant, nous allons maintenir notre combat et cette fois-ci ; nous impliquerons l’opposition, la société civile, les activistes pour venir soutenir ce combat qui est légitime » avance Macodou Fall, président National du Collectif des impactés du Ter.

En tout cas au terme de son allocation, le président du collectif rappelle que le train de va pas rouler tant que leurs demandes ne seront pas satisfaites totalement. Il faut juste retenir qu’il y avait une forte présence des forces qui étaient prêts à agir en cas de débordement.

Check Also

Facebook: Mark Zuckerberg

Facebook: Mark Zuckerberg s’attelle à la construction du “metaverse”

Le milliardaire voit dans ce «méta univers» où réel et virtuel se confondent, et où …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR