Israël-Palestine

Israël-Palestine1 : ONU appelle à mettre fin à la spirale de violence

L’ONU a, de nouveau, fait part, mardi, de leur vive préoccupation face à l’escalade de la violence en Israël et dans le territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem-Est.

Le Secrétaire général de l’ONU s’est dit « gravement préoccupé par les dangereuses escalades » dans le territoire palestinien occupé et en Israël, y compris celle dans la bande de Gaza, « qui aggravent les tensions et la violence à Jérusalem-Est occupée ». Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a également exprimé sa « profonde préoccupation » concernant l’escalade de la violence ces derniers jours.

M. Guterres s’est dit profondément attristé d’apprendre le nombre de plus en plus important de victimes, dont des enfants, suite aux frappes aériennes israéliennes à Gaza, et des victimes israéliennes causées par des roquettes lancées depuis la bande de terre palestinienne. « Les pensées du Secrétaire général vont aux familles des victimes », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse publiée le 11 mai.

« Cessez le feu immédiatement », a, supplié le Coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, sur Twitter lundi soir, alertant que « nous nous dirigeons vers une guerre à grande échelle ». Selon l’envoyé onusien, les dirigeants de tous bords doivent assumer la responsabilité de la désescalade. « Arrêtez la violence maintenant », a-t-il demandé.

Des groupes armés palestiniens ont lancé quelque 250 roquettes vers Israël au cours des dernières 24 heures, blessant au moins 17 civils israéliens.  Le porte-parole du Secrétaire général a qualifié d’« inacceptable » le tir aveugle de roquettes et de mortiers vers des zones de population israélienne.

Les forces de défense israéliennes ont mené en rétorsion des frappes aériennes sur la bande de Gaza. Selon le ministère de la santé de Gaza, 24 Palestiniens, dont neuf enfants et une femme, ont été tués et 103 autres ont été blessés à ce jour.

Le Comité des Nations Unies pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien s’est, pour sa part, dit alarmé par l’intensification de la force par Israël dans la bande de Gaza. « Il n’y a aucune justification pour la mort d’innocents. Toutes les attaques aveugles contre les civils doivent cesser », a déclaré le Comité dans un communiqué publié lundi soir.

Le 3 mai dernier, des heurts ont éclaté dans le quartier de Sheikh Jarrah, proche de la vieille ville à Jérusalem-Est, en marge d’une manifestation de soutien à des familles palestiniennes menacées d’éviction au profit de colons juifs. Depuis plusieurs jours, les violences se sont intensifiées et on abouti à des affrontements sur l’esplanade des Mosquées entre manifestants palestiniens et forces de l’ordre israéliennes.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, 915 Palestiniens ont été blessés entre le 7 et le 10 mai à Jérusalem-Est et plus de 200 en Cisjordanie. La plupart de ces personnes ont été blessées par les forces de sécurité israéliennes. Un Palestinien de nationalité israélienne aurait été tué en Israël. A la date du 10 mai, une vingtaine d’Israéliens, dont la majorité appartenaient aux forces de sécurité, auraient également été blessés.

 

 

Check Also

António Guterres, reconduit

Secrétariat General de l’ONU: António Guterres, reconduit

António Guterres a été reconduit vendredi pour un deuxième mandat en tant que Secrétaire général …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR