Jeux africains d’Accra/BADMINTON  : Demba Ndiaye va représenter le Sénégal dans la catégorie junior
Jeux africains d’Accra/BADMINTON  : Demba Ndiaye va représenter le Sénégal dans la catégorie junior

Jeux africains d’Accra/BADMINTON  : Demba Ndiaye va représenter le Sénégal dans la catégorie junior

Champion du Sénégal de badminton,  en catégorie junior, Demba Ndiaye, va représenter le Sénégal dans cette discipline aux  prochains Jeux africains prévus du 3 au 23 mars 2024 à Accra au Ghana, selon Abdoulaye Keita, président du club de badminton Babacar Cobar Ndao de Kaffrine.

Qualifié aux prochains Jeux africains prévus du 3 au 23 mars 2024 à Accra au Ghana dans la discipline Badminton, le Sénégal sera bel et bien présent. Il sera d’ailleurs représenté par le jeune Demba NDIAYE.

Publicités

Sur ce Abdoulaye Keita a lancé un appel au ministre maire de la commune de Kaffrine, Abdoulaye Saydou Sow, à accompagner le jeune Demba Ndiaye, pensionnaire du club de badminton Babacar Cobar Ndao de Kaffrine (centre).

D’aprés ses compétences, ce jeune va dignement représenter la région de Kaffrine et le Sénégal aux jeux africains d’Accra”, a dit M. Keita. Agé de 15 ans, le jeune sportif est élève en classe de seconde au lycée Babacar Cobar Ndao de Kaffrine,  où il  débuté sa carrière sportive en 2021, après l’introduction du badminton dans cet établissement scolaire, a-t-il expliqué, relevant des ”avancées notoires” de cette discipline à Kaffrine et dans le reste du Sénégal.

Selon M. Keita le badminton est une discipline émergente qui commence à donner satisfaction au Sénégal et à Kaffrine en particulier”, a-t-il reconnu, saluant le travail d’encadrement technique mené par l’inspecteur régional du sport, Ibrahima Diba, du coach Mamadou Mbaye, du chef de service départemental de la jeunesse de Malem Hodar , initiateurs du badminton à Kaffrine. Abdoulaye Keita, a en outre,  invité les autorités, à accompagner cette discipline sportive confrontée à de nombreuses difficultés à Kaffrine.

Pour rappel, le badminton, est un sport qui se fait en salle, mais par manque de moyens, nous le pratiquons à l’air libre dans des conditions difficiles”. Nous  n’avons pas de matériels et d’équipements appropriés à ce sport”, a-t-il déploré, appelant à surmonter ces obstacles pour faire des performances.

Vérifier aussi

Code du Sport : Lever les écueils juridiques et économiques

Annoncée depuis des années, l’adoption du nouveau code du sport sera l’une des attentes majeures …