Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

KYA LOUM: A l’écoute d’une voix qui a choisi la voie de l’amour…

Lorsqu’on rencontre Kya Loum pour la première fois, sa puissance positive attire immédiatement l’attention. Son nom résonne avec force ! Cependant, ce qui la rend tout à fait exceptionnelle, c’est le parfait équilibre entre son côté chaleureux et son originalité. Si vous recherchez une discussion authentique sur le thème de l’amour, n’hésitez pas à l’inviter à table. Elle fait partie de ces rares artistes sénégalaises qui allient intelligence et charme, tant avec leurs paroles qu’avec leur musique. En plus de ses idées claires et bien définies, elle a une vision sans équivoque de sa carrière et de sa vie. Pour elle, l’amour et la compassion envers toute forme de vie sont primordiaux. Elle sait que tout est connecté et le reflète à travers sa musique et sa vie personnelle. Dans cet entretien, elle vous emmène dans son univers fascinant et vous invite à rejoindre le mouvement de l’amour et de la bienveillance. Êtes-vous prêts à embarquer pour le voyage ? Vous ne le regretterez pas en tout cas ! 

 

Publicités

Que dire de Kya Loum ? 

Kya Loum est une jeune femme dynamique, animée par l’amour de la vie et le partage. Que ce soit à travers son art ou dans sa vie quotidienne, elle considère que diffuser l’amour envers toutes les personnes, envers la nature et envers tout être vivant est primordial. Dans sa vie et dans son art, tout est intimement lié. Chaque jour, elle laisse transparaître sa personnalité à travers ses actions et ses passions. Même lors des moments les plus difficiles, elle s’efforce de trouver du positif et une leçon à en tirer. Déterminée et courageuse, elle aime relever les défis qui se présentent à elle.

Comment avez-vous su pour cette voie musicale ? Etait-ce une évidence ? 

Depuis l’âge de quatre ans, j’ai toujours aimé chanter. Ma mère se souvient que je lui disais déjà que je serais une chanteuse. En plus de cela, j’avais des cousins musiciens et je passais souvent mes vacances chez eux. Mon premier concert s’est déroulé à l’âge de 5 ans, sur la scène de mes cousins. Avant même qu’ils ne montent (lol), j’ai chanté tout leur répertoire. La musique a toujours été une passion pour moi, c’était une évidence.

Afro-pop, soul, Jazz …. Vous la définissez comment votre style de musique ? 

En tant que citoyenne du monde, je maîtrise une multitude de styles musicaux. Le jazz, la soul, l’afro-pop ainsi que mes propres intonations et tonalités sont des éléments essentiels de mon art. Grâce à mon mélange unique de ces influences, j’ai créé un style bien à moi : le Kya Loum (rire).

 Kya et sa guitare, une longue histoire d’amour, votre source d’inspiration peut-être ? 

C’est une immense histoire d’amour ! Ma guitare est mon bébé, c’est grâce à elle que je peux exprimer les notes qui résonnent dans ma tête. La petite anecdote derrière cela est que je me suis mise à jouer lorsque j’allais au studio, pour faire entendre les mélodies qui me trottaient dans l’esprit. Ces mêmes mélodies que je n’arrivais pas à communiquer aux personnes chargées de créer le beat, par exemple. Alors, je me suis dit que je devais trouver un instrument pour les faire sortir. Et lorsqu’on m’a prêté une guitare pour la première fois, ça a été une évidence. Malgré le fait qu’il me fallait marcher presque une heure aller-retour pour l’obtenir, je n’ai pas abandonné. Même si certains se moquaient de moi, je savais ce que je voulais : jouer. Et quand j’ai maîtrisé l’art de la guitare, elle est devenue une extension de moi, mon bébé.

Votre timbre de voix on en parle ? Vous l’avez travaillée ? 

(Sourire)  J’ai consacré du temps et des efforts, c’est vrai. Mais pour moi, c’est bien plus qu’une simple répétition. Je veux transmettre tout mon amour à travers ma voix. J’adore partager et je crois que cela vient de quelque part, c’est quelque chose qui ne m’appartient pas et que je dois donner, diffuser. Et oui, le travail est une partie de cela car il faut maîtriser sa voix, connaître son instrument. En tant que perfectionniste, je ne suis jamais satisfaite et je chante chaque chanson comme si c’était la dernière fois. Je veux offrir toute mon énergie à ceux qui vont l’écouter.

Vous dites considérer votre musique  comme  des salves d’amour à partager avec  humanité… ? 

En tant qu’artiste, je considère ma musique comme un salve d’amour car, pour moi, l’amour est la clé de toute chose. Même les émotions les plus douloureuses ont leur racine dans l’amour. Les évènements qui touchent notre cœur proviennent souvent des personnes que nous aimons ou des choses qui nous sont chères. Sans amour, l’humanité ne pourrait pas exister. Il est donc tout à fait normal que nous mettions cette force absolue au centre de notre être et de notre vie, dans tout ce que nous faisons. Pour moi, c’est une évidence, une chose naturelle, et il n’y a pas d’autre voie à suivre pour créer de la musique ou pour partager notre art que celle de l’amour.

Si vous n’aviez pas été chanteuse, quel métier exerceriez-vous ?

Si je n’avais pas été une chanteuse (elle se demande), quelle serait ma vie maintenant ? Même moi, je n’en ai aucune idée (rire). Je me serais néanmoins retrouvée dans l’art, un domaine où je m’épanouis pleinement et où je suis capable de partager mon énergie et d’en recevoir. Dès l’âge de 4 ans, j’ai su que j’allais devenir chanteuse, comme je l’ai souvent rappelé à ma mère. Mais peut-être aurais-je suivi une autre voie et serait devenue actrice, qui sait ! Quoi qu’il en soit, je suis convaincue que j’aurais travaillé dans le domaine artistique, car c’est mon univers et je me sens à ma place lorsque je suis immergée dans l’art. Peut-être aurais-je été une comédienne, car j’aime faire rire les gens. Qui sait, peut-être que cela sera mon futur !

Les valeurs de la vie, de la femme, de l’amour, de lʼhumanité, de lʼuniversalité …, autant de thèmes que l’on retrouve dans vos chansons, est-ce dire que ce sont des sujets qui vous tiennent particulièrement à cœur ?

Ces thèmes me tiennent énormément à cœur, ils reflètent notre essence commune. Nous avons souvent tendance à oublier ce lien qui nous unit. Je rappelle donc à toutes les personnes qui me lisent, ainsi qu’à moi-même, l’universalité de notre appartenance à ce monde. Nous sommes tous citoyens du monde et il ne devrait y avoir aucune barrière, interdiction ou sentiment d’infériorité entre nous. Malheureusement, la valeur de la femme est souvent sous-estimée, surtout lorsqu’il s’agit de violence physique ou psychologique à son égard. Il est absolument injuste de considérer la femme comme inférieure.

Elle doit être reconnue comme la reine de sa propre vie et en être consciente. La femme n’est pas seulement là pour revendiquer ses droits en tant que telle, mais elle est également capable de faire de grandes choses si elle le souhaite, telles que travailler, apprendre, écrire et même créer des entreprises. Elle est la base de la vie, car c’est elle qui donne naissance. Pour moi, il est de la plus haute importance de parler des valeurs qui animent la vie, l’amour et la force de la femme pour l’humanité. Cela me tient profondément à cœur et je ne peux pas chanter sans ressentir pleinement l’essence de mes paroles.

Comment voyez-vous la gente féminine dans le milieu musical ? 

Je constate avec satisfaction une montée en puissance de leur part. Il est important de souligner que ce milieu est majoritairement masculin, et je pense qu’il est nécessaire de leur offrir davantage d’aide et de soutien. Il n’est pas facile d’être une femme dans un environnement souvent hostile, où nous sommes jugées sans être réellement connues, ce qui peut rapidement ternir notre réputation. Selon moi, il existe un grand nombre de talents féminins au Sénégal, et il est primordial de mettre en lumière leurs réalisations, que ce soit dans le domaine artistique ou dans d’autres secteurs.

Des projets en vue ? 

 Préparez-vous à une série d’événements en tout genre ! Mon nouvel album est en cours de réalisation, accompagné de plusieurs singles. Des collaborations avec d’autres artistes sont également prévues, ainsi que des tournées à travers le monde. Je reviens tout juste d’une tournée européenne, de la France à l’Espagne, et je me suis également produite au Canada. Je suis ravie de pouvoir partager ma musique dans différents pays, de faire découvrir ma langue et de transmettre l’énergie, l’amour et le partage qui en émanent.

De nombreux projets sont en préparation, tels que des clips et des concerts dans des salles de spectacle à Dakar. Je vais bientôt reprendre les scènes après une courte pause, mais soyez prêts car 2024 sera plein de surprises !

 

ANNA THIAW 

 

Vérifier aussi

Musique : Wally Seck annule son concert du 27 avril 2024

Wally Seck qui avait initialement prévu de célébrer son anniversaire le 27 avril 2024 à …